La purification est la moitié de la Foi

 

Commentaire du Hadith par Sheykh Ahmad at-Tijâniyy Sall

purification_

Sayyidunâ Abû Mâlik Al Ash’arî radhiyallâhou ta `ala `anhou rapporta que le Messager d’Allâh salallâhou `alayhi wa sallam a dit :

« La purification est la moitié de la foi. »

Ce hadîth est authentique et rapporté par les Imâms Muslim Ibn Al Hajjâj, Ahmad Ibn Hanbal et Abû Hâtim Ibn Hibbân.

Cette parole fait partie des plus importantes du Prophète salallâhou `alayhi wa sallam et elle englobe plusieurs  formes de purifications.

Dans un premier temps ce hadith fait référence à la purification physique visible ou invisible, par l’eau ou par la terre. Le Prophète salallâhou `alayhi wa sallam nous commande la purification des souillures sur les vêtements ou sur le corps tel que l’urine, les excréments, le sang etc.. Ainsi que la purification rituelle tel que les ablutions ou les grande ablutions ou même le tayamoum dans certains cas.

D’après ‘Uthman, le Messager de d’Allâh  salallâhou `alayhi wa sallam a dit : « Celui qui fait ses ablutions et les fait bien, ses péchés sortent de son corps, au point même de sortir de dessous ses ongles. » rapporté par Mouslim.

La forme de purification citée dans ce hadith fait référence aussi à la purification du cœur.

Le Prophète nous dit: « il y a dans le cœur un morceau de chair qui, lorsqu’il est saint tout le corps est sain, et lorsqu’il est corrompu tout le corps se corrompt. C’est le cœur ».

Le dhikr est un moyen de polir les souillures qui y prennent place. Allâh nous mentionne à plusieurs reprises dans le Qour’an l’importance de se souvenir de lui.

Il ta `ala nous dit : « O, vous qui croyez ! Invoquez Allah d’une façon abondante  » Qour’an : Sourate 33, verset : 41.

Le prophète salallâhou `alayhi wa sallam nous a parfaitement enseigné la manière de purifier son coeur. Il nous dit dans un hadith:  « Les cœurs se rouillent comme se rouille le fer » . Un compagnon dit alors : « comment les polir ? » , et le prophète salallâhou `alayhi wa sallam répondit : « par l’invocation avec la formule « Lâ Ilâha ila Allah ».

Ce que nous devons retenir à travers ce hadith c’est qu’il y a deux formes de purification. Une de l’ordre du visible et une de l’ordre de l’invisible. Et chacune de ses purifications son liées.

L’autre moitié appartient à Allâh et c’est a travers le Sheykh qu’Allâh purifie totalement le croyant. Sans le Sheykh la purification est incomplète et par conséquent la foi le reste aussi.

« (…) Et n’eussent été la grâce d’Allah envers vous et Sa Miséricorde, nul d’entre vous n’aurait jamais été pur. Mais Allâh purifie qui Il veut. Et Allâh est Audient et Omniscient. » Sourate 24 verset 21

Fin de citation.

 

Publié avec l’autorisation de l’honorable `Arif biLlâhi Thierno Sheykh Ahmad at-Tijâniyy Sall

 

Partage