Déclaration de Sheykh Rajab Deeb suite aux attentats de Paris

 

 

Sheykh Rajab Deeb

 

 

Chers lecteurs, chers lectrice, voici la déclaration que notre bien aimé Sheykh Rajab Deeb a faite suite aux attentats qui ont touché la capitale française en ce triste vendredi 13 Novembre 2015.

Sheykh Rajab Deeb est Syrien, il aime son pays à un point qu’il refuse de le quitter pour rester avec son peuple et ce malgré la guerre qui déchire sa patrie. Sheykh Souleymane rapporte que Sheykh Rajab Deeb lui a dit : « J’ai vécu avec eux toute ma vie et maintenant qu’ils ont une épreuve, je les quitterai? Ferais tu cela ? » Il reste avec eux, parmi eux alors qu’il a les moyens depuis 2011 de quitter son pays et que plusieurs pays sont prêts à l’accueillir.

Il faut que vous sachiez que Sheykh Rajab est un grand savant, l’un des plus importants théologiens de notre époque. A ce titre, sa réflexion doit interroger les Musulmans. Le Sheykh est par ailleurs l’un des principaux Maîtres du Soufisme (Tasawwuf). Qu’Allâh le préserve et le bénisse.

Au Nom de Dieu Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux,

Allâh, Glorifié et Exalté, dit dans son Noble Livre :

{Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers} [Qour’an : Al Anbiya’ (Les Prophètes) ; 21-107]

Si la Miséricorde dans les cœurs de tes adeptes n’est plus, si les nobles mœurs ont disparues et si le pardon et la courtoisie sont perdus que reste-t-il de ta Sunnah [héritage Prophétique] ?

Alors que tu es celui qui enseigne aux gens : la courtoisie, l’amour et les valeurs éthiques envers ceux qui les offensent, qu’en est-il donc des hommes, des femmes, des personnes âgées, des enfants non armés qui se sont montrés bienveillants et charitables envers les sans abri et les opprimés de ta nation ?!?

Comment les personnes qui leur font du mal [à ces derniers] peuvent-ils s’affilier à toi et, en ton nom et au nom de l’Islam, corrompre la terre, tuer des êtres humains, brûler des arbres, détruire des foyers, transgresser et violer les moindres de tes enseignements et ta Sunnah ?

Pardon, ô Messager d’Allâh !

Quant à mon message, adressé à mes bien-aimés, particulièrement aux adeptes de Jésus, fils de Marie et à tous les français :

Ô mes bien-aimés, ma famille, mes fils et filles ainsi que mes frères et sœurs, soyez absolument certains que ce qui vous est arrivé : nous est arrivé ; comme vous avez pleuré, nous avons pleuré et ce qui vous a nui : nous a nui.

Votre ennemi est le notre et les premiers à déclarer n’avoir absolument aucun lien avec ces personnes après le Saint Coran et le Messager d’Allâh c’est nous ainsi que tous ceux qui ont suivi le Prophète, que la Prière et le Salut soient sur lui, avec sincérité et dévotion.

Nous tous rejetons ces personnes et n’avons absolument aucun lien avec eux.

Vous, plus que quiconque savez bien que nous Musulmans, souffrons à cause de ces criminels plus que n’importe qui d’autre au monde : ils nous ont tués, ils ont tués nos enfants, ils ont détruit nos maisons, nous ont expulsés de nos terres et nous n’avons enfin trouvé de réconfort qu’auprès de vous.

Donc qu’Allâh Vous accorde la meilleure des récompenses de la part de nous tous, tout comme Allâh a récompensé le Roi d’Éthiopie de la part des Compagnons du Prophète de Dieu, qui ont trouvé refuge auprès de lui contre les criminels de Quraysh.

Car ceux qui nous tuent et vous tuent sont les descendants des criminels de Quraysh et rien, absolument rien ne les lient au Prophète d’Allâh ni à ses Compagnons.

Que Dieu augmente votre récompense et qu’Il nous accorde ainsi qu’à vous la patience face aux événements survenus, qui nous touchent et qu’Allah fasse de sorte que nos victimes ainsi que les vôtres, résident au paradis du Ferdows [Jardin du Paradis].

Que le Salut d’Allâh et le Salut du Messager d’Allâh soient sur vous.

Et nous vous adressons à tous notre salut, as-Salamu ‘alaykom wa Rahmat Allâh.

 

Partage