Comment attraper Laylat al-Qadar (la Nuit du Destin)

 

 

 

 

« En vérité, Nous avons révélé le Coran dans la nuit de la Destinée. Et quelle merveilleuse nuit que la nuit du Destin ! Car la nuit de la Destinée vaut plus que mille mois réunis ! C’est au cours de cette nuit que descendent, avec la permission de leur Seigneur, les anges et l’Esprit saint pour exécuter tout ordre divin. Et c’est au cours de cette nuit que règne une paix ineffable jusqu’au lever de l’aurore ! » [1]

 

Son nom Béni : Laylat al-Qadar (Traduit en Nuit du Destin, ou Nuit du Mérite, ou Nuit du Pouvoir…)
Nuit [Layl] : Indique le temps depuis le coucher du soleil (maghreb) jusqu’à l’aube (subh).
Pouvoir [al-Qadar] : Ce mot inclut différentes significations comme l’honneur,  la sérénité, le jugement et le pouvoir. Les savants divergent quant à la signification de ce mot lorsqu’il est utilisé en relation à cette nuit spéciale qui survient Durant le mois de Ramadan.

Voici les interprétations les plus répandues :

1. Magnificence et honneur.

Ce sens est évident parce que c’est durant cette nuit que le Qur’an a été envoyé, que la Prophétie a été annoncée et que les anges descendent. D’autres savants ont estimé que celui qui a ravivé cette nuit par l’adoration deviendra honorable car Allâh (swt) élèvera son rang.

Enseignements :

En tant que Musulmans, nous devrions nous sentir honorés car Laylat-al-Qadar est la nuit durant laquelle le Qur’an a été envoyé et le Prophète ﷺ a été choisi par Allâh. Cependant, ce fut aussi la nuit fut témoin de la naissance d’une nouvelle nation religieuse – la nation du Prophète ﷺ – et nous sommes bénis par le fait d’appartenir à cette nation. Vous sentez-vous humble? Vous sentez-vous béni de faire partie de cette nation? Sentez-vous et partagez-vous la grandeur de cette nuit? Vos actions reflètent-elles cette humilité? Si l’on veut être honoré, alors soyons-le en adorant Allâh.

2. Quelque chose de restreint ou difficile à atteindre.

La date exacte de la Nuit du Destin est inconnue. La connaissance de son apparition est limitée aux hommes. Sheikh `Abd Al-Qâdir al-Jilaniyy رحمه الله a dit : « Si une personne s’interroge pourquoi Allâh n’a pas appris à Ses Serviteurs la date précise de Laylat Al-Qadr, à la différence de la nuit du vendredi, c’est afin qu’ils ne comptent pas uniquement sur leurs œuvres de cette nuit. Certains risqueraient en effet de se dire : « nous avons œuvré une nuit meilleure que mille mois ; Allâh nous a pardonné, et nous a accordé les hauts degrés et les prairies du Paradis ». Ils tomberaient alors dans la négligence et se sentiraient à l’abri, en nourrissant des espoirs [sans œuvrer avec constance], ce qui les mènera à la perte. […] On dit qu’Allâh a occulté cinq choses dans cinq autres : Sa Satisfaction devant les actes d’obéissance, Sa Colère devant les péchés, la prière médiane parmi les prières, le saint (waliy) parmi les créatures, et Laylat Al-Qadr dans le mois de Ramadan. La seule façon de la trouver est de faire des efforts et de la chercher. Il est aussi rapporté que durant cette nuit bénie, la terre est rempli de la présence d’un nombre infini de malaikah (anges).

Enseignements :

Quand quelque chose est caché, c’est un signe de sa valeur. Celui qui comprend vraiment ce point travaillera pour trouver le trésor caché dans cette nuit.

3. Jugement et décision.

C’est la nuit durant laquelle les anges distribueront ce qui est destiné aux serviteurs d’Allâh en ce qui concerne les provisions et la durée de vie de ces serviteurs pour l’année prochaine. Certains savants ont soutenu que la nuit où les provisions et la vie sont distribués se situe au milieu du mois de Sha’ban (le mois précédant Ramadan). Cependant, la majorité des savants estiment que c’est cette nuit, la Nuit du Destin.

Ses signes :

A quel moment arrive-t-elle?

Laylat al-Qadar a lieu dans les dix dernières nuits du Ramadan. Il est rapporté que le Prophète ﷺ a déclaré : « J’ai assisté à la Nuit du Pouvoir, puis j’ai oublié [quelle nuit c’était]. Elle se produit dans les dix dernières nuits (du Ramadan). » [2] Il y aussi ce Hadith d’après ‘Aîcha رضى الله عنها, qui a rapporté que le Messager d’Allâh ﷺ a dit : « Recherchez Laylatu l-Qadr (la Nuit du Mérite) dans les nuits impaires de la dernière décade de Ramadan ». [3]

C’est une nuit où il a été dit que l’Angle Jibril (‘alayhi salam) descend sur terre avec une énorme foule d’anges afin que les habitants de la terre puissent en bénéficier. C’est une nuit qui est remplie de paix, de sérénité et de sécurité et celui qui prie cette nuit ressentira une étrange fraîcheur et une tranquillité, sans que Shaytan puisse faire quoi que ce soit [4]. Il est aussi possible que la personne a qui Allâh a accordé cette nuit voit des lumières ou des anges ou entendent leur voix. Il a été dit que ces bénédictions descendent jusqu’à l’apparition de l’aube. Le matin, lorsque le soleil se lève, il n’y a pas de rayon (lustre) autour de lui.  On peut aussi certains signes en songe, ce qui est un grand bien, mais cela reste moins important que si cela se passe à l’état d’éveil.

Il faut chercher cette nuit dans les 10 dernières, et parmi elles, dans les impaires (21,23,25,27,29), mais beaucoup s’accordent pour dire que Laylat ul-Qadr est plus proche de la vingt-septième nuit en raison du hadith d’Ubay ibn Ka’ab رضى الله عنه qui a dit : « Par Allâh, je sais dans quelle nuit elle se trouve. C’est la nuit que le messager d’Allâh ﷺ nous a ordonné de passer en prière. C’est la vingt-septième nuit. » [5]

Que l’on voit ou non les signes, c’est une nuit qui en valeur vaut 1000 mois d’adoration. L’Imâm Ibn Kathîr رحمه الله rapporta dans son exégèse que Sufyân Ath-Thawrî a dit, selon Mujâhid : « La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois », signifie, jeûner, œuvrer et passer cette nuit dans la prière est meilleur que mille mois. Celui qui aura œuvré sincèrement durant Ramadan avec agrément d’Allâh il aura inshaa Allâh gagné les récompenses de cette nuit là, parmi lesquels le pardon des péchés antérieurs.

La Nuit :

La nuit du Destin est douce, comme l’a déclaré le Prophète ﷺ : « C’est une nuit douce, ni chaude ni froide… » [6]
Le nombre d’anges cette nuit-là est trop nombreux pour être compté.
Le Prophète ﷺ a dit : « Le nombre d’anges présents cette nuit sur terre ne peut pas être compté. » [7]

C’est une nuit claire et les étoiles sont visibles : Le Prophète ﷺ a déclaré : « La nuit du pouvoir est une nuit claire … comme si sa lune découvrait les étoiles de la nuit » [8]

Le lendemain matin :

Le soleil se lève « rouge et faible » le matin suivant la Nuit du Pouvoir . [9]
Dans un autre hadith, le Prophète ﷺ a dit à propos de son lever du soleil qu’il est « clair, sans rayons ». [10]. L’absence de rayons est expliquée par la narration ci-dessus (faiblesse).

Choses à faire :

– Priez,
– Lisez le Qur’an,
– Faites du dhikr,
– Participez aux adorations,
– Soyez gentil avec les autres,
– Si vous êtes dans le Masjid, soyez propre,
– Évitez d’être grossier.

Abu Hurayrah رضى الله عنه rapporte que le Prophète ﷺ a dit : « Quiconque demeure en prière durant la Nuit du Mérite – et que cela lui est facilité -, entraîné qu’il est par la foi et l’espérance en Allâh, verra ses péchés passés pardonnés. » [11]. L’expression « et que cela lui est facilité » figure dans la version de Ahmad, d’après `Ubâdah Ibn As-Sâmit رضى الله عنه et signifie qu’Allâh – Exalté soit-Il – permet à cette personne de faire partie des adorateurs sincères durant cette nuit bénie.

Durant la nuit de valeur (laylat Al-Qadr), il est recommandé de faire d’abondantes invocations. `Â’ishah رضى الله عنها rapporte avoir demandé au Prophète ﷺ : « Ô Messager d’Allâh ! Si jamais je sais quelle nuit est la Nuit du Mérite, que dois-je dire durant cette nuit ? » Il lui enseigna l’invocation suivante : « Allâhumma innaka `afuwwun tuhibbu al-`afwa fa`fu `annî », ce qui signifie : « Ô Allah tu es certes Celui qui efface les péchés, Tu aimes effacer les péchés alors efface mes péchés »  [12]

Mais quelle est la différence entre Maghfirah (مغفرة ) de “AstaghfiruLlâh” et ‘Afuw (عفو )?

* Maghfirah : C’est le fait pour Allâh de te pardonner pour un péché, mais ce péché sera encore inscrit sur ton livre d’actes. Maghfirah, c’est donc le pardon d’Allâh pour ton péché, mais le Jour du Jugement, il demeurera inscrit sur ton livre. Allah t’interrogera à son propos, mais il ne te punira pas à cause de ça.

* ‘Afuw : C’est le fait pour Allâh de te pardonner pour un péché, mais en plus de l’effacer de ton livre d’actes comme si cela ne s’était jamais produit. ‘Afuw est la grâce d’Allâh pour ton péché qui sera complètement effacé de ton livre. Ainsi, Allâh ne te demandera rien à son propos au Jour du Jugement dernier. [13]

Voilà pourquoi il ne faut pas limiter ce dou’a à Laylat ul-Qadr, mais en faire une routine quotidienne.

Les choses à ne pas faire :

– Parler et gaspiller son temps dans ce qui est mondain, (discussions, bavardages…),
– Commettre des péchés,
– Dormir toute la nuit,
– Mettre le bazar dans le Masjid

Que faire s’il y a divergences sur les dates ?

Il y aura certainement des gens qui auront commencé le jeûne un jour avant ou après (selon ce qu’ils suivent). Dans de tels cas, une personne devra prier un peu tous les soirs, en l’associant à l’intention d’attraper cette nuit bénie. Le Prophète ﷺ a déclaré : « Les actions sont fondées sur des intentions ». [14]

Avez-vous besoin de tenir la Nuit entière ?

Les savants ont noté qu’il n’est pas forcément nécessaire de tenir toute la nuit pour l’expérimenter. Il est possible d’adorer pendant un court moment et de recevoir tout de même les bénédictions de la nuit. Ainsi, ceux qui doivent travailler, s’occuper des enfants, ou d’autres responsabilités n’auront qu’a adorer pendant un court instant. [15]

Qu’Allah nous accorde Sa guidée et nous accorde cette nuit bénie

Wa Allâhu a’alam

 

Notes :

Réf : Sheykh Suhaib Webb, Sheykh Ahmad Dabbagh et d’autres…

[1] Qour’an, s97 – v1/5
[2] Ibn Hiban
[3] Al-Bukhârî et Muslim
[4] Ibn Kathir
[5] Muslim
[6] Ibn Khuzaymah, Sahih
[7] Ibn Khuzaymah, Hadith bon
[8] Ibn Hibban
[9] Ibn Khuzaimah, Sahih
[10] Muslim
[11] Al-Bukhârî et Muslim
[12] Ahmad, Ibn Mâjah et At-Tirmidhî
[13] Sheykh Ahmad Dabbagh
[14] Al-Bukhârî et Muslim
[15] Cf : Fath al-Bari d’Ibn Hajar al-‘Asqalaniyy

Partage