Les Salafis

 

Le Défi Lancé Aux Salafis

 

– Le mythe Salafi de l’avis unique selon le Qour’an et la Sunnah –

 

 

Les Salafis attaquent le suivi des 4 écoles (Malikite, Shafé’ite, Hanbalite et Hanafite) en prétendant qu’il est préférable de suivre « le Qour’an et la Sunnah », comme si les 4 écoles étaient basées sur autre chose que sur le Qour’an et la Sunnah et comme s’il n’existait finalement sur chaque question qu’un seul avis qu’eux seuls détiendraient. Les Salafis ont ainsi trompés les Musulmans en créant l’illusion qu’ils seraient les dépositaires de LA compréhension unique et authentique du Qour’an et de la Sunnah. Derrière les slogans aguicheurs, que se cache-t-il réellement et sont-ils capables d’apporter les preuves de leurs allégations?

 

Les 4 écoles sont en vérité les écoles des Sahabas, elles découlent directement de leur compréhension et de leurs enseignements. Suivre les 4 écoles, c’est suivre le Qour’an et la Sunnah.

Les Salafis prétendent par leur méthodologie unir la Ummah sur un avis unique, supprimant au passage toute possibilité de divergence. En réalité, il ne s’agit que d’un leurre, car lorsqu’on y regarde de plus près, les Salafis ne sont pas un groupe uni, au contraire, ils sont divisés en sept sectes différentes (au minimum).

 

Albani_désordres_

Photo de la couverture de l’article

 

Dans une fatwa nommée « La prédication Salafis en désordre » [1], Al-Albani reconnait lui-même que la da’awa Salafi est désunie, divisée en groupes et factions, qu’elle est en désordre et part à la dérive à cause du grand nombre de membres qui malgré leur ignorance, se lancent dans la fatwa et se permettent de déclarer halal ou haram telle ou telle chose. Il y a là le triple aveux de la division, de la désunion et de l’ignorance.

Un autre sheykh Salafi nommé Zubair ‘Ali Zai, qui est très connu au Pakistan, a déclaré que rien qu’au Pakistan il existe au moins huit groupes différents de Salafis avec de nombreuses différences et divergences.

Tous ces groupes donnent des avis très différents et se combattent les uns et les autres, car bien entendu chacun se pense mieux guidé que l’autre et n’accepte pas qu’on le contredise ou qu’on puisse être en désaccord avec lui.

Rien que si vous prenez les avis des trois principales références de la da’awah Salafiyya, à savoir al-Albani, Ibn Uthaymeen and Ibn Baz, vous constaterez les innombrables divergences qui existent entre eux, à tel point que même dans la ‘Aqidah ils ne sont pas d’accord. Ceci  amena les Salafis à essayer de trouver quelle méthodologie pourrait bien mettre tout le monde d’accord, ce qui engendra encore davantage d’avis et donc de divergences.

Vous pouvez trouver quelques-unes de ces divergences dans un livre écrit par Sa’d ibn Abdillâh al-Buraykqui nommé « al-Ijaz fi ba’dh ma Ikhtalafa fihi al-Albani wa ibn Uthaymin wa ibn Baz » qui compte deux volumes et pas moins de 1222 pages! Et il ne s’agit là que d’un abrégé. Imaginez si on se mettait à écrire un livre exposant ce sur quoi chaque prédicateur Salafi a divergé… assurément, il faudrait une bibliothèque entière pour contenir toutes ces divergences.

 

salafis_ijaz

Couverture de « Al-Ijaz fima Ikhtalaf fihi al-Albani wa ibn Uthaymin wa ibn Baz »

 

Imaginez, ces trois références Salafis sont incapables de se mettre d’accord en termes de ‘Aqida, comme c’est rapporté dans le 3ème chapitre de l’ouvrage [2] qui expose quelques-unes de leurs divergences en la matière. De l’autre côté, les 4 écoles (Malikite, Shaféite, Hanafite et Hanbalite) n’ont aucune divergence en matière de ‘Aqida! Les savants des 4 écoles sont tous Ash’arites ou Maturidites, les deux écoles de Croyance d’Ahl as-Sunnah wa-l Jama’a, issues directement des Salafs as-Salihin et tous possèdent la même Croyance. Les seules divergences qui existent au sein de ces deux écoles sont minimes et uniquement sémantiques [3]. Les Salafis eux divergent sur le cœur même de la ‘Aqida. Qu’Allâh nous préserve d’un tel bricolage scientifique.

On a donc d’un côté des milliers et milliers de savants des 4 écoles qui sont en accord sur la ‘Aqida et possèdent la même Croyance sur plus de 1000 années et de l’autre à peine une dizaine de savants contemporains incapables de se mettre d’accord sur ce qu’est la Croyance Musulmane. On voit là de manière flagrante l’amateurisme et les limites de la méthodologie Salafi.

Au lieu d’importuner la Ummah en faisant la promotion d’une pseudo unification d’interprétation du Qour’an et de la Sunnah, les Salafis devraient en premier lieu s’occuper de donner ce conseil à leurs propres savants afin qu’ils commencent à se mettre d’accord entre eux sur leur croyance.

Al-HamduliLlâh, Ahl as-Sunnah wa-l Jama’a est préservé d’une telle errance dans la ‘Aqida.

Il est normal qu’il y ait des divergences dans le Fiqh, on retrouve d’ailleurs ces divergences saines au sein des 4 écoles, chacune pouvant avoir plusieurs avis sur une même question. Mais en terme de ‘Aqida, c’est tout simplement inconcevable et inacceptable.

Ces gens clament haut et fort suivre une seule et unique interprétation du Qour’an et de la Sunnah alors même que leurs savants sont incapables de se mettre d’accord sur une interprétation unifiée du Qour’an et de la Sunnah. C’est pourtant cette divergence qu’ils reprochent aux 4 écoles. La différence, c’est que les 4 écoles viennent directement de la compréhension et de l’enseignement des Sahabas, qu’elles ont directement été élaborées par des Salafs et que le travail considérable qui y a été effectué a ensuite été complété et affiné par des milliers de grands savants de ces écoles. De l’autre côté, la da’awah Salafi est constituée d’une petite poignée de savants contemporains, tristement connus pour ne pas rapporter leur science par chaine de transmission et qui se sont mis en marge de la Ummah tant dans sur la Croyance (‘Aqida) que dans la Jurisprudence (Fiqh) ou dans le rejet des sciences de la Tazkiyya (Purification).

 

Nous lançons maintenant un défi à ceux qui se réclament Salafis :

Conformément à vos prétentions, présentez-nous UNE SEULE ET UNIQUE interprétation du Qur’an et de la Sunnah sur laquelle vos savants soient en accord! On ne vous demande pas que cette interprétation soit celle de la Ummah entière, juste celle de vos savants de référence. C’est un défi vraiment simple pour un groupe minoritaire tel que le vôtre. Dépêchez-vous de relever ce défi, car al-Qiyamah (le Jour du Jugement) arrive à grand pas et vous n’aurez toujours pas relevé ce défi, inshaa Allâh.

 

Nous espérons que ceci suffira à éclairer les esprits et à réveiller les frères et sœurs endormis par le discours de la da’awah Salafiyya.

Nous espérons que vous aurez compris que les slogans tels que « akhy, akhy, il faut uniquement suivre le Qour’an et la Sunnah » ne sont que des mots et ne reflètent aucune réalité.

Qu’Allâh nous sauve de cette fitna
Qu’Allâh nous fortifie dans le suivi des grandes écoles
Qu’Allâh nous maintienne dans notre attachement à nos ainés bien guidés

 

PS : L’article est désormais également dispo en vidéo sur notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=NLFBdfFqtv0

 

Notes :

Basé sur un travail de Sheykh Muhammad Yasir Al-Hanafi

[1] « The Salafi Da’wah is now in disarray », article de 5 pages écrit par Sheykh Nasir ad-Din al-Albani
[2] Page 53 du livre.
[3] Sémantique : Qui concerne le sens des mots.

Partage