L’interdiction d’insulter
le temps

Hadiths et commentaires des Imams
An-Nawawi et Al-Qastalâni

 

temps

 

Introduction : 

Il est fréquent d’entendre les gens de plaindre du temps (« quel mauvais temps », etc.) lorsqu’ils le jugent mauvais. Certains vont même jusqu’à l’insulter (« quel temps de m…. », etc.). La pluie et le froid sont-ils synonyme de mal alors que par ailleurs la sécheresse et la chaleur éprouvent les hommes? Tout est donc une question de point de vue, car le vacancier estival qui s’apprête à se rendre sur la plage et l’agriculteur qui fait pousser ses tomates ne voient pas forcément les choses du même œil. Au-delà de cette réflexion, posons-nous la question suivante : qui décide du temps ici-bas, qu’il soit jugé bon ou mauvais? Par conséquent, de qui se plaint-on lorsque l’on exprime son mécontentement à propos du temps qu’il fait? 

Les Hadiths du Sahih de Muslim :

Dans le livre des paroles de bienséance et autres.

[n°1] Abu Hureyra radiallahanhou.gif rapporte avoir entendu le Messager d’Allâh (salallâhou ‘alayhi wassalaam) dire : « Allâh (à Lui la Puissance et la Majesté) dit :  « L’homme insulte le Temps. Or, Je suis le Temps, je dispose de la nuit et du jour. »


[n°2] D’après Abu Hureyra
radiallahanhou.gif, le Messager d’Allâh a dit : « Allâh (à Lui la Puissance et la Majesté) dit : « L’homme me porte atteinte en insultant le Temps. Car Je suis le Temps, puisque c’est Moi qui fais alterner la nuit et le jour. »


[n°3] D’après Abu Hureyra
radiallahanhou.gif, le Messager d’Allâh a dit : « Allâh (à Lui la Puissance et la Majesté) dit : « L’homme m’offense en disant : « Quel temps fâcheux ! » Que personne d’entre vous ne dise donc : « Quel temps fâcheux ! » Car Je suis le Temps, puisque J’en dispose de la nuit et du jour que Je peux arrêter à volonté. »


[n°4] Abu Hureyra
radiallahanhou.gif rapporte que le Messager d’Allâh a dit : « Que personne de vous ne dise : « Quel temps fâcheux !” car le temps, c’est Allâh. »


[n°5] D’après Abu Hureyra
radiallahanhou.gif, le Messager d’Allâh a dit : « N’insultez pas le temps, car le Temps c’est Allâh. »

Commentaire de l’Imam an-Nawawi : 

« Allâh (à Lui la Puissance et la Majesté) dit : « L’homme m’offense … » signifie qu’il me traite d’une façon qui lui porte atteinte à lui-même. [car on ne peut pas en réalité faire du tort à Allâh.] Allâh (à Lui la Puissance et la Majesté) dit : « Je suis le Temps» ou « C’est Moi le Temps. » L’expression est ainsi formulée [en arabe : anâ al-dahru] dans le Hadith tel que soutenu par ash-Shafé’i, Abu ‘Ubayd et la quasi-totalité des Ulémas anciens et modernes. Pour leur part, Abu Bakr, Muhammad ibn Dawud al-Asbahani le âhirite, soutiennent que selon une autre graphie [selon des signes diacritiques différents, soit anâ al-dahra], il faut lire : « C’est Moi qui tout le temps … », c’est-à-dire qu’il s’agit d’un adverbe circonstanciel de temps et qu’il faut entendre alors : C’est Moi qui pendant toute la durée du temps, Je fais alterner le jour et la nuit. Cette lecture est attribuée par ibn ‘Abd al-Barr à certains ‘Ulémas. Al-Nahhâs affirme qu’on peut admettre cette dernière lecture, au sens que Allâh est éternel, et qu’Il n’a pas de fin. Or, la lecture considérant le temps comme attribut (au sens grammatical) est bien la lecture correcte, puisqu’elle concorde avec le Hadith disant : « Car le Temps, c’est Allâh. » 


L’expression « Je suis le Temps » ne doit pas être entendue au sens littéral, mais plutôt au sens figuré, disent les ‘Ulémas. L’occasion de ce Hadith fut l’habitude chez les Arabes d’insulter le temps quand ils étaient frappés par des malheurs, des catastrophes, des événements ou des circonstances fâcheuses, tels que la mort, la sénilité, la perte de la fortune, etc. Ils disaient alors : « Quel temps fâcheux » ou « Malheur au temps » ou autres expressions d’injure du temps. C’est pourquoi le Prophète
 a dit : « N’insultez pas le temps, car le Temps, c’est Allâh, » pour dire : n’insultez pas l’Auteur des incidents et des événements. Car en fait, en insultant leur auteur, c’est Allâh (Exalté soit-Il) que vous insultez car c’est Lui leur auteur et suscitateur. Quant au temps “al-dahr”, il est dénué d’action et de pouvoir efficient, il n’est qu’une création parmi la création d’Allâh (Exalté soit-Il). Ainsi, « le temps c’est Allâh » signifie que c’est Allâh qui suscite et produit les événements qu’Il est le Créateur de tous les êtres. Enfin, Allâh est l’Omniscient. »

Les Hadiths du Sahih de Boukhari :

Dans le livre de l’exégèse (sourate l’agenouillée) et du livre du bon caractère.

Al-Humaïdi nous a rapporté d’après Soufyane, d’après Az-Zuhrî, d’après Sa’îd Ibn al-Muçayyib, d’après  Abû Hurayra (RA) qui a dit : « Le Messager d’Allâh  a dit : « Le fils d’Adam Me contrarie ; il injurie le temps, alors que c’est Moi le temps, le commandement (de toute chose) se trouve dans Ma Main, et Je fais alterner la nuit et le jour ». [1]

Commentaire de l’Imam Al-Qastalani :

« Sa parole : « Le fils d’Adam me contrarie », c’est-à-dire qu’il Me dit des choses qui contrarient celui qui les entend et, par conséquent, ces paroles font du tort à celui qui les entend. Or, Allâh est exempt de l’exposition à tout tort venant de quiconque. Le sens de Sa parole donc, est que celui qui dit de telles paroles, s’expose aux torts venant d’Allâh Ta’ala. Et Sa parole : « Il injurie le temps », c’est-à-dire que lorsqu’un malheur l’atteint, il s’exclame : « Malheur à toi ô temps ! ». « Or c’est Moi le temps », c’est-à-dire que c’est Moi te Créateur du temps et le Créateur des événements qui s’y produisent. C’est pour cela qu’il a dit : « L’ordre des choses est dans Ma main », c’est-à-dire que l’ordre des choses qu’ils attribuent au temps et pour lequel ils l’injurient, c’est-à-dire c’est Moi qui l’ai créé par Mon pouvoir, dors que le temps n’a aucune influence sur le cours des choses. « Je fais alterner la nuit et le jour », c’est-à-dire C’est Moi qui dispose des événements qui se produisent la nuit et le jour.

Ahmed a rapporté d’après une bonne chaîne de transmission remontant à Abu Hurayra  que le Prophète a dit : « N’injuriez, pas le temps, car Allâh dit : « Je suis le temps, les nuits et les jours m’appartiennent; Je les renouvelle et Je les use, et Je ramène des rois après des rois ».

C’est-à-dire que si le fils d’Adam injurie le temps, comme si c’était lui l’agent de ces événements, l’injure s’adresse, en vérité, à Allâh, car c’est Lui le véritable Agent de ces événements, alors que le temps n’est que la conjoncture de l’avènement de ces choses-là.

Ce hadith est venu donc pour corriger la foi et montrer les bonnes manières de la discussion. En effet, les gens prétendaient que c’est la succession des jours et des nuits qui influe sur la mort des gens et ils attribuaient chaque événement au temps. Leurs poèmes étaient pleins d’expressions qui flétrissent le temps et se plaignent de son influence. Ils disaient : « Malheur au temps ! » et « Ô désespoir du temps ! »

Or, Allâh, seul, est le véritable Agent de tous les événements, alors que le temps n’est qu’une conjoncture pour ces événements. C’est pour cela qu’est venue l’interdiction d’injurier le temps, et Allâh est plus savant. »

Notes :

[1] Hadith Qoudsi

Téléchargez l’article au format PDF

Partage