A propos du Tasawwuf 

Par  Sheykh Habib ‘Umar

 

 

tasawwuf_heart

 

 

 

Question :

Votre Da’wa est basée sur le concept du tasawwuf, un concept qui a souvent été l’objet de vives critiques. Quelle est votre opinion sur le sujet ?

Réponse :

Nous concevons le terme « Tasawwuf » dans le sens d’un désir ardent de purifier le cœur, d’atteindre les vertueuses qualités prophétiques, et comme un moyen de suivre le Messager d’Allâh (salallahaou ‘alayhi wassalaam). Cela nous le comprenons des Imams des premières générations qui furent connus sous l’appellation de Soufis. Il y a plus de mille ans, l’Imam Al-Kalabadi rédigea un ouvrage intitulé « Introduction à la méthodologie des Soufis » dans lequel ne figure que ce qui fut développé dans les livres des savants ayant été affiliés au tasawwuf, ainsi que des témoignages à l’égard de ces savants à travers les siècles. Tous sont unanimes pour dire que le tasawwuf est une exhortation au noble caractère, à la mise en pratique selon sa capacité de la Sunna du Prophète  et à un vif désir de débarrasser le cœur de toutes impuretés. Si cela est notre compréhension de la définition du tasawwuf alors tout musulman qui s’évertue à purifier son cœur et à perfectionner sa relation avec son Seigneur peut être considéré comme adhérant au tasawwuf.

Toutefois, les gens ont parfois des opinions éloignées de la vérité et de la réalité contextuelle. Il se peut qu’ils aient de fausses idées en particulier sur le tasawwuf, sur les écoles juridiques ou sur l’Islam. Certains croient que le tasawwuf est un asservissement ou une mise à l’écart, ou l’associe aux pipeaux et aux tambours mais aussi à des histoires, à des superstitions et à des innovations dans les affaires religieuses. Loin de la réalité, tout cela est à rejeter et ne peut en aucune façon être attribué aux Imams qui furent, à travers les siècles, connus comme étant des gens du tasawwuf et étant eux-mêmes des maîtres dans les sciences islamiques du hadîth, de la jurisprudence et du tafsîr. Ainsi parmi les narrateurs des livres canoniques du hadîth, vous trouverez constamment des gens du tasawwuf.

La seule définition du terme tasawwuf que nous connaissons est le désir de purifier le cœur et de perfectionner son suivi du Prophète Muhammad. Et si le mot tasawwuf renvoie à cela alors son utilité ne peut être que positive. Cependant nous ne devrions pas laisser un mot devenir une barrière, privant ainsi les gens de connaître son véritable sens. Nous appelons les gens à ne pas réagir de façon excessive, comme ils le font en entendant simplement un mot précis, mais d’examiner le concept qui se trouve derrière ce mot. Si le terme tasawwuf ne vous plaît pas alors nommez-le par un autre nom comme ihsan, science de l’intérieur ou purification de l’âme. Appelez-le de la façon dont vous l’entendez mais le concept restera le même et nous ne permettrons pas qu’un simple mot puisse devenir une cause de conflit et que quelque chose prive les gens de connaître la réalité du concept. Cela ne nous empêchera pas également d’informer nos frères de la responsabilité qui nous incombe à tous.

Sheikh Habib ‘Umar.

 

 

Partage