Aperçu de la Réalité Muhammadienne

(al-Haqiqat ul-Muhammadiyya)

 

 

 

 

BismiLlâhi ar-Rahmani ar-Rahim,

À l’origine, Allâh Subhanu wa Ta’ala nous a créés, car Il s’aime et aime Ses Attributs de Perfection. Il nous a créés pour que nous ayons la chance de Le connaître et de Le louer.

Les Grands Maîtres Spirituels, baignés dans la connaissance d’Allâh (Marifah), disent que la première chose qu’Allâh créa fut la Lumière du Prophète Muhammad (Nur al-Muhammadiyyah) . Des savants traditionnels comme l’Imâm Abû ‘AbdaLlâh Ibn Al-Hâjj Al-Mâlikî ont également soutenu cet avis. Dans son ouvrage Al-Madhkal, il a déclaré :

« La première chose qu’Allâh a créée fut la lumière de Muhammad ﷺ, puis la lumière vint se prosterner face à Allâh. Allâh l’a ensuite divisée en quatre parties et a créé le Trône à partir de la première partie , puis le Calame à partir de la deuxième, puis la Table Gardée à partir de la troisième, puis Il subdivisa ensuite la quatrième partie en plusieurs parties et créa le reste de la création. Par conséquent, la lumière du Trône est de la lumière de Muhammad, la lumière du Calame est de la lumière de Muhammad ﷺ, la lumière de la Table Gardée est de la lumière de Muhammad, la lumière du jour, la lumière de la connaissance, la lumière du soleil et de la lune ainsi que la lumière de la vision tout comme celle de la vue proviennent toutes de la lumière de Muhammad (saw) » [1] et [2]

Les savants qui ont adopté cet avis se sont entre autres basés sur le récit suivant :

Hazrat Jaabir bin ‘AbduLlâh رضي الله عنه a demandé au saint Prophète à propos de la première des créations d’Allâh et le saint Prophète ﷺ répondit : « La première des créations d’Allâh est la Lumière de Son Prophète ». Il est aussi rapporté (même ouvrage) par Sayyiduna Imam Zayn al-Abideen رضي الله عنه qui l’a rapporté de son père Sayyiduna Imam Husayn ibn Ali رضي الله عنه, qui l’a rapporté de son père Sayyiduna Imam Ali ibn Abi Talib رضي الله عنه que : « Le Prophète ﷺ a dit que son Noor (lumière) fut créé 1400 ans avant la création d’Adam » [3]

Il fut donc le premier des Prophètes à être créé. Al-Hafiz Jalal ud-Din as-Suyuti a compilé neuf Hadiths indiquant que le Prophète ﷺ fut le premier a être créé parmi l’ensemble des Prophètes. On peut citer entre autres le Hadith rapporté par Bukhari (dans Tarikh), Ahmad, Tabarani, Hakim et Bayhaqi : « J’étais un Prophète alors qu’Adam était entre l’âme et le corps ». [4]

Ensuite, Allâh dit ailleurs dans le Qour’an : « C’est une lumière émanant d’Allâh, qui est venue vous éclairer ainsi qu’un Livre explicite » [5]

De nombreux exégètes ont dit que cette Lumière renvoie au Prophète Muhammad ﷺ.

– C’est le cas par exemple de Sheykh Jalal ad-Din as-Suyuti : « Il s’agit du Prophète (saw) » [6] ;
– d’Ibn Jarir at-Tabari : « Par Lumière, Il veut dire Muhammad ﷺ au travers duquel Allâh a illuminé la vérité, manifesté l’Islam, détruit le polythéisme, car il est une lumière pour quiconque cherche l’illumination par lui, lequel rend clair la vérité. » [7] ;
– de Fakhr ar-Razi : « Il existe différents avis à ce sujet, le premier étant que la Lumière est le Prophète Muhammad ﷺ, et que le Livre est le Qour’an. » [8] ;
– d’Al-Baghawi : « Cela veut dire Muhammad ﷺ, où selon un avis faible, l’Islam » [9],
– ou encore du grand spécialiste de la grammaire Arabe, l’Imam al-Zajjaj [10].

Il a été dit (concernant ce qui est indiqué dans cet ayah) qu’il s’agit-là des deux choses les plus importantes et honorables de l’Univers, à savoir :

1/ le Prophète Muhammad ﷺ et
2/ le Qour’an (la Parole d’Allâh).

Certains de nos Shuyukh ont dit que le big-bang ne fut rien d’autre que la lumière Prophétique de Saydinna Muhammad (Noor e-Muhammadiyah) se propageant en toutes choses, les rendant ainsi existantes.

Plus loin dans le Qour’an, Allâh dit : « Dis (Muhammad) : « Je ne suis qu’un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu Unique. » [11]

Le Prophète Muhammad était donc un être humain comme nous, mais pour autant, il était bien différent de nous. Déjà, car il a bénéficié de la Révélation, ce à quoi aucun d’entre nous ne peut prétendre. Comme siddi al-Busayri le dit si bien dans sa Qasida al-Burda :

« Muhammad est un être humain, mais pas comme l’humanité; Il est un diamant (rubis), tandis que les gens sont semblables à des (simples) pierres. »

Le diamant est certes une pierre, mais il se distingue des autres pierres par ses incroyables caractéristiques (il est pur, solide, brillant, lumineux, rare…). Nous sommes aussi des créatures d’Allâh, mais Saydinna RassuluLlâh ﷺ est la meilleure des créatures d’Allâh (Khayru KhalqiLlâh) et ceci fait l’objet d’un consensus comme rapporté par As-Sawi (RA) dans son commentaire de la Jawhara de l’imam al-Laqqani.

Le nom du Prophète Muhammad ﷺ est composé de 3 lettres HMD (ḥāʼ, mīm, dāl) qui sont à l’origine de son nom (idem pour le nom Ahmad). Le nom Ahmad (أحمد) signifie (entre autres) : « celui qui loue Allâh » et personne n’a plus loué Allâh que le Prophète Muhammad ﷺ. C’est cela la signification de son nom. Tout cela renvoie au HAMD d’Allâh (Celui qui est digne de toutes les Louanges). Le Prophète ﷺ est donc Ahmad (celui qui loue le plus Allâh) et Muhammad (celui à travers qui Allâh est loué), car il est le reflet des Attributs d’Allâh. Le Prophète Muhammad est aussi le plus illustre de ceux qui sont loués, le meilleur de ceux qui sont loués, le plus loué d’entre les hommes [12]. Notons, que ces deux prénom, Ahmad et Muhammad n’ont jamais été portés avant son époque.

Allâh est AHAD (unique – أَحَد) tandis que le Prophète Muhammad est AHMAD (أحمد). Entre les deux noms ou attributs, il y a une différence qui est le mīm (م) et ce mīm signifie que le Prophète Muhammad est makhlouq (créé). Mīm est pour makhlouq. Les Attributs de Celui qui est AHAD se reflètent dans celui qui est AHMAD. Les attributs du Prophète Muhammad sont créés tout comme son être est créé, le mīm est la barrière et ses attributs reflètent ceux de Celui qui est AHAD (Allâh).

Allâh est Ar-Ra’ôuf (celui qui est très miséricordieux) et l’un des noms de Saydinna Muhammad ﷺ est aussi Ra’ôuf ; Allâh est Al-`Azîz (celui qui est puissant, qui n’est pas vaincu..) et l’un des noms de Saydinna Muhammad ﷺ est aussi `Azîz ; Allâh est Ash-Shakôur (celui qui est très reconnaissant) et l’un des noms de Saydinna Muhammad ﷺ est aussi Shakôur. Allâh est Ar-Rachîd (celui qui facilite aux créatures pour accomplir ce qui leur est profitable) et l’un des noms de Saydinna Muhammad ﷺ est aussi Rachîd, etc.

Le Prophète Muhammad est la créature ﷺ par laquelle l’humain peut connaître Allâh et L’adorer. Celui qui désire être aimé d’Allâh doit faire son possible pour ressembler au Prophète Muhammad dans ses attributs, car il ﷺ est le reflet des Attributs d’Allâh.

Allâh est Généreux, Il aime la générosité ; Allâh est Miséricordieux, Il aime la miséricorde ; Allâh est Juste, Il aime la justice ; Allâh est Pardonneur, Il aime le pardon, etc. Plus une personne reflète les Attributs d’Allâh (la générosité, la miséricorde, la justice, le pardon…), et plus Allâh aime cette personne. Certains d’entre nous en reflètent un, d’autres trois, d’autres cinq, un wali (rapproché d’Allâh) en aura peut-être quinze ou vingt. Plus une personne reflète les Attributs d’Allâh, et plus Allâh l’aime. Celui qui en reflète le plus, par millions ou peut-être plus encore est le Prophète Muhammad ﷺ, voilà pourquoi Saydinna Muhammad est le Bien-Aimé d’Allâh (HabibuLlâh).

Quiconque souhaite être guidé, doit se tourner vers le Prophète Muhammad ﷺ qui est la Lumière de cet univers, tout comme le soleil illumine les planètes qui l’entourent. Ceux qui se tournent vers le Prophète sont guidés et illuminés, tandis que ceux qui refusent cette lumière demeurent dans l’obscurité.

Le Prophète Muhammad ﷺ était le plus savant concernant les Attributs d’Allâh et c’est une nécessité, car on ne peut adorer Allâh sans Le connaître. Certaines personnes connaissent 99 des noms d’Allâh, d’autres 100, mais qui peut dire qu’il en connait 200, 300 ou 500 ? Il est rapporté du grand Maître Spirituel, Sheykh ‘Abd al-‘Azîz ibnu Mas’ud ad-Dabbâgh (Quddisa Sirruh) qu’à chaque clignement d’œil, il voyait 100.000 des noms d’Allâh et ce, de manière continue. Combien de fois clignons-nous des yeux en une minute ? D’après les recherches qui ont été faites sur ce sujet, un humain cligne environ 20 fois des yeux par minute, soit 30.000 fois par jour, ce qui signifie que Sheykh ‘Abd al-‘Azîz ad-Dabbâgh رحمه الله voyait deux millions des noms d’Allâh par minute soit … 3 milliards par jour !!! Imaginez combien ça peut faire en une semaine, en un an, etc. Et en plus de cela, il s’agissait à chaque fois de noms différents, c’est-à-dire que le même nom ne se représentait jamais deux fois de suite ! Subhan Allâh !

Voilà l’état et la connaissance d’un des Awliyas d’Allâh – Subhanu wa Ta’ala -, ceux qui suivent à la lettre le Messager d’Allâh ﷺ.

À partir de là, imaginez quel peut-être l’état et la valeur du Prophète Muhammad ﷺ. Imaginez quel peut être sa connaissance concernant les Attributs d’Allâh ! C’est tout simplement impossible à concevoir. Certes Saydinna RassuluLlâh ﷺ est un humain, mais est-il comme nous pour autant? Le gravier et le diamant sont tous les deux des pierres, mais sont-ils identiques? Ont-ils la même valeur? Personne ne connait vraiment la Réalité et l’immense valeur du Prophète Muhammad ﷺ, si ce n’est notre Seigneur, Allâh ‘Azawajjal !

Allâhumma salli ‘alâ Sayyidinâ Muhammadin wa ‘alâ Âlihi wa Sahbihi wa sallim.

Wa Allâhu a’alam

 

Certains de nos Shuyukh ont dit que le big-bang ne fut rien d'autre que la propagation de la lumière Prophétique de Saydinna Muhammad... 💫 Cliquez pour tweeter

 

Notes :

[1] Imam al-Bayhaqi ash-Shafi’I al-Ash’ari رحمه الله dans al-Madkhal ilas Sunnan, Vol. 2, p. 32-33
[2] D’autres savants ont dit que la première des créations d’Allâh fut l’eau ou le Trône (al-`Arch) ou encore la Plume (Qalam).
[3] Réf : Imam Qastallani dans Mawahib al-Laduniyya, `Abd al-Hayy al-Lucknawi dans al-Athar al-Marfu`a fi al-Akhbar al-Awdu`a, etc. Voir la liste complète ici
[4] Al-Khasa’is al-Kubra
[5] Qour’an, s5, v15
[6] Tafsir al-Jalalayn, 139
[7] Jami‘ al-bayan, 6.161
[8] At-Tafsir al-kabir, 11:194
[9] Ma‘alam al-Tanzil, 2.228
[10] Rapporté par Al-Qurtubi dans Ahkam al-Qour’an , 6.118 et par Mawardi dans An-Nukat wal-‘Uyun, 2.22.
[11] Qour’an, s18, v110
[12] Al-Qâdi ‘Iyad – Ash-Shifâ’

Partage