Qui suit la Sunnah ?

Par le Darul Ouloum AbouBakar

 

 

Hanafi

 

 

Question :

Certains Salafis disent : « le Messager d’Allâh (salallahou ‘alayi wassalaam) a-t-il dit qu’il faille suivre Abou Hanifa (RA)? Alors, pourquoi est-ce que vous (les Hanafis), le suivez-vous? » Quelle réponse donner à ces personnes?

Réponse :

Il y a plusieurs réponses à ces piètres et puériles revendications.

1) En effet, le Prophète d’Allâh n’a pas dit « suivez Abou Hanifa », mais de la même manière il n’a jamais dit « suivez les Imam Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud ou Ibnou Taymiyya », etc. Pourtant, les gens qui font ces revendications suivent tous ces Imams et plus encore. En fait, nous suivons un seul Imam, alors qu’ils en suivent plusieurs [1]. Ainsi, cela montre que leurs revendications sont fondées sur des préférences personnelles (nafasani). S’ils disent qu’ils ne suivent pas ces Imams, alors nous aimerions savoir pourquoi ils acceptent sans preuves les déclarations que font ces Imams concernant la validité et l’authenticité des Hadiths.

A titre d’exemple, lorsque l’Imam Boukhari écrit dans son livre que Rassoul Allâh levait les mains au moment du takbir après l’inclinaison (ruku’), ils l’ont tous accepté. Cette acceptation signifie qu’ils suivent l’Imam Boukhari dans l’établissement d’une Sunnah. Donc, si nous suivons l’Imam Abou Hanifa quand il dit que Rassoul Allâh ne levait pas les mains dans le takbir après le ruku’, quel péché commettons-nous? Si le Prophète n’a jamais dit : « Suivez Abou Hanifa » il n’a jamais dit non plus « Suivez Boukhari ». Si vous pouvez suivre Boukhari, pourquoi ne pouvons-nous suivre Abou Hanifa ou Ash-Shafé’i? S’ils font valoir que Abou Hanifa n’avait aucune preuve (ndt : arguments), nous pouvons fournir de quoi les laisser pantois. S’ils veulent avoir connaissance des « preuves », ils doivent se rapprocher des Oulémas Hanafis.

2) Tous les grands Imams ont extrait la Sunnah à partir de la Vie de Rassoul Allâh et de ses Sahaba. Ils ont pratiqué cette Sunnah et l’ont transmise aux gens. C’est également ce qu’ont fait les Sahaba, ainsi que les Imams qui leur ont succédé. Par conséquent, si l’on suit les Imams, on se conforme à la Sunnah que ces Imams ont dérivé des Hadith. C’est ce qui s’est produit pendant des siècles et c’est à cent pour cent correct.

3) Comment connaîtrons-nous la Sunnah? Nous n’avons jamais vu le Messager d’Allâh pratiquer l’une ou l’autre de ces Sunnah. Nous sommes obligés de compter sur les gens qui ont mentionnés et enseignés cette Sunnah d’une génération à l’autre.

Tout homme a un Maître (Ustaad) qu’il suit. C’est ce qu’il doit faire s’il veut apprendre sa Religion (Deen). Il n’existe aucun autre moyen pour que les gens apprennent leur Deen si ce n’est par le suivi d’un ‘Alim ou d’un Sheykh. Le Qour’an dit : « Suivez la personne qui s’est tournée vers moi. » (Sourate Luqman) « Demandez aux gens du savoir si vous ne savez pas. » (Sourate Ambiyaa) « Ô croyants! Obéissez à Allâh, obéissez à Son Messager, et obéissez à ceux en charge de vos affaires (Les Oulémas) ». Ces versets prouvent qu’il est autorisé, ou en définitive qu’il nous est ordonné de suivre un Imam, un ‘Alim, un Sheykh, etc.

4) Ces gens revendiquent haut et fort suivre la Sunnah du Messager d’Allâh, mais quand nous disons que l’Imam Abou Hanifa ou l’Imam Shafé’i suivent la Sunnah, ils rejettent cela ! Ils veulent nous faire croire qu’ils sont les seuls à suivre la Sunnah, mais ils rejettent la notion selon laquelle l’Imam Abou Hanifa ou l’Imam Malik, etc., suivent également la Sunnah. Cela est irrationnel et c’est un signe d’obstination. Sont-ils les seuls dans le monde à suivre la vraie Sunnah de notre cher Nabi? Ils ne sont aucunement comparables à ces grands Imams, mais ils ont pourtant l’audace de prétendre que leur « Sunnah » est l’unique Sunnah et que les grands Imams ne suivent pas la Sunnah! Ça sent la fierté et l’arrogance.

Qu’Allâh nous préserve d’une telle ignorance à la frontière de l’incrédulité.

 

© Traduit avec l’autorisation du Darul-Ouloum Aboubakar, Malabar, Port Elizabeth, Afrique du Sud

 

 

Notes du traducteur :
[1] : Lorsque l’on suit l’école d’un des quatre grands Imams (Abou Hanifa, Malik ibn Anas, Ash-Shafé’i, Ahmad ibn Hanbal), on suit non seulement la méthodologie qu’ils ont mis au point pour déduire des avis religieux à partir des preuves textuelles, mais on suit également leurs précieux ijtihads, ainsi que l’ijtihad des milliers de savants de l’école qui ont ensuite étudiés, renforcés ou réfuter les avis du madhaab. Ces gens qui suivent leurs passions, piochant ou bon leur semble, alors qu’ils n’ont même pas reçu pour la plupart d’entre eux les bases d’un enseignement Islamique, s’imaginent qu’il suffit de prendre un hadith authentique (Sahih) pour s’en faire une pratique fiable, sans même prendre en compte d’autres Hadith qui, tout aussi authentiques peuvent parfois entrer en contradiction et dans certains cas prévaloir. Ils ne regardent pas non plus la critique ou l’analyse que d’autre savants ont pu faire de ces textes, concernant leur authenticité, leur spécificité, leur contexte, etc.

Partage