Puis-je travailler comme policier dans un pays comme la France ?

 

Ustadh Salman Younas

 

 

 

Question :

As salamu ᶜalaykoum,

En tant que Musulman, puis-je travailler comme policier dans un pays tel que la France ? [1]


Réponse :

As salamu ᶜalaykoum

Oui, il est permis d’être policier. En fait, le rôle du policier comprend un certain nombre d’aspects louables et récompensés, comme le fait d’aider les gens, de faire respecter l’ordre, de prévenir le mal, etc..

Chacune des actions citées ci-dessus a été louée par Allâh et Son Prophète ﷺ, comme indiqué dans le verset Coranique : « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété » [2] et le récit prophétique concernant le fait d’aider à la fois l’oppresseur (injuste – zalim) ou celui qui est victime d’injustice. [3]

Ainsi, quiconque devient policier en ayant pour intention d’accomplir ces commandements religieux, s’en verra récompensé.

Ustadh Salman Younas

– Réponse vérifiée et approuvée par le Sheykh Faraz Rabbani, puis traduite et publiée sur notre site avec son autorisation –

 


Notes :

Ustadh Salman Younas est diplômé de l’Université de Stony Brook avec une licence en Science Politique et en Études Religieuses. Après avoir étudié les sciences Islamiques en ligne et avec les savants locaux à New York, le Professeur Salman est parti à Amman (Jordanie) où il a étudié la Loi Islamique, la méthodologie Juridique, la Croyance, la méthodologie du Hadith, la logique, la langue Arabe, et l’Exégèse (Tafsir).

[1] Dans la Fatwa originale, il est question du Canada.
[2] Qour’an : s5, v2
[3] L’un en l’empêchant d’être injuste et l’autre en lui portant secours

Ps : Le Mufti ibn Adam al-Kawthari (UK) rajoute : « Cependant, si le fait de devenir un agent de police découle que quelqu’un soit impliqué dans quelque chose qui est contraire à la Sharia, il ne sera alors pas permis d’exercer cette profession. S’il y a des principes qui sont contre les enseignements islamiques, mais qu’on peut les éviter, alors il serait permis de devenir un officier de police. Nous voyons les Sikhs, par exemple, qui évitent certaines règles et principes, et qui arrivent malgré tout à porte leur turban. Par conséquent, ce qui précède est le critère sur lequel on doit décider de prendre cette profession. La décision peut changer d’un individu à l’autre et d’un pays à l’autre. »

Ps : Nous rajoutons : La Police ne se limite pas au métier de gardien de la Paix. Il y a par exemple la protection rapprochée, le secourisme en montagne, la brigade des stupéfiants, la protection de la famille, les maitres chiens, formateurs en sport et défense, la police scientifique, les unités nautiques, la sécurité routière, le renseignement, la cybercriminalité, la brigade équestre, les mœurs, etc. Bref, pleins de métiers susceptibles d’être utiles aux gens et en accord avec nos principes moraux et religieux. Chacun doit étudier le métier dans lequel il souhaite s’engager et faire une évaluation lui permettant ensuite de faire un choix réfléchi et apaisé. 

Partage