L’importance de la prière de Subh et comment la prier à l’heure

 

Sidi Abdallâh Anik Misra

 

Subh

 

 

Question :

Assalamualaikum, je ne prie jamais la prière de Subh (la prière obligatoire du matin) [1]. Lorsque je me réveille, je me sens vraiment mal de l’avoir ratée, mais malgré cela, cela continue à se produire. Pouvez-vous svp m’enseigner l’importance de cette prière me donner des conseils pour que j’arrive à me réveiller ?


Réponse :

Wa alaikum salam wa rahmatullahi wa barakatuh,

Merci pour votre question.

Tout d’abord, je tiens à vous féliciter pour votre préoccupation et votre souci concernant vos prières obligatoires. La prière de Subh se fait à un moment où beaucoup de gens sont insouciants et dorment. Le fait que votre cœur veuille se réveiller, bien que votre corps continue à dormir, et que cela entraine en vous du regret plus tard le matin, est un don d’Allah Ta’ala.

Allâh vous maintient connecté à Lui à travers votre désir de L’adorer et votre regret quand vous fléchissez, mais Il vous montre aussi que cette connexion ne peut se faire sans effort et sans désir de votre part. En fin de compte, chaque pas que nous sommes autorisés à faire vers Lui est uniquement du à un Don de Sa part, qui nous permet d’agir (Tawfiq) et via lequel Il nous bénis.

Quand on essaye de se réveiller pour prier Subh, il existe trois axes sur lesquels ont peut agir : 1) physiquement, 2) mentalement et 3) spirituellement.

Si on souhaite se lever pour le Subh, la première chose que nous devons faire est de comprendre le rang élevé que cette prière possède, à la fois en tant que moment mais aussi parmi les cinq prières obligatoires.

L’importance de la prière de Subh

Dans le Qour’an, Allâh Ta’ala dit :

« Acquitte-toi de la salât du déclin du soleil jusqu’à la tombée de la nuit, sans oublier de réciter une partie du Qour’an à l’aube, car la récitation du Qour’an à l’aube ne se passe jamais sans témoins. » [2]

Le sens de « témoin » signifie ici que les deux anges de la nuit [précédente] et que les anges du [nouveau] matin écoutent attentivement la prière du Subh récitée à haute voix en raison de son statut et de sa grande vertu. [3]

Le Messager d’Allâh (salallâhou ‘alayhi wassalam) a dit : « Quiconque accomplit la prière qui précède le lever du soleil [Subh] et la prière qui précède son coucher [‘Asr] n’entrera pas en Enfer. » [4]

et :

« Celui qui prie les deux plus fraîches (c-à-d- Subh et` Asr) entrera au paradis. » [5]

Ibn ‘Allan dit en commentaire que le Subh et al-‘Asr ont été spécifiés, car ces deux prières peuvent facilement être loupée : soit parce que la personne est perdue dans le sommeil pendant Subh, soit qu’elle est plongée dans le commerce et le travail durant al-‘Asr. Il est entendu que celui qui prie ces deux là, prie habituellement l’ensemble des cinq prières quotidiennes obligatoires.

Enfin, la récompense mentionnée dans le hadith indique que ceux qui prient régulièrement Subh et ‘Asr peuvent espérer avoir une bonne fin à leur vie : c-à-d- mourir Musulmans. Aucun d’entre nous ne délaisserait la prière du Subh si nous comprenions vraiment ses bénéfices, à savoir : une mort sur la foi et le succès éternel.[6]

Certains avertissements concernant le fait de manquer la Prière de Subh

Il existe aussi des mises en garde concernant le fait de manquer la Prière de Subh. Le Prophète [salallâhou ‘alayhi wassalaam] dit : « Les prières le plus pesantes pour les hypocrites sont salat al-’isha’ et salat as-Subh [AM : parce qu’ils préfèrent le confort du sommeil à la prière], mais s’ils savaient seulement ce qu’elles contiennent en récompense, ils viendraient même s’ils devaient ramper. » [7]

et :

« Celui qui accomplit la salat du matin [Subh] est sous la protection d’Allâh. Veille donc, Ô fils d’Adam, à ce qu’Allâh ne te demande pas de comptes au sujet de ce qui vaut ta protection. » [8]

Si les récompenses ne nous convainquent pas, une fois que nous comprenons la gravité qu’il y a à passer la journée sans que la protection d’Allâh nous entoure le jour où nous avons manqué le Subh, cela devrait nous pousser à faire tous les efforts pour nous réveiller le lendemain matin, et continuer à essayer, jusqu’à ce que nous soyons capables de la faire d’une manière habituelle.

Quelques astuces pratiques pour se réveiller

Il existe différentes techniques pour tenter de se réveiller pour Subh. Tout dépend de la personne, selon ce qui l’empêche de se réveiller.

Préparation physique

Il existe diverses préparations physiques :

1) se détendre avant de se coucher et dormir tôt,
2) programmer plusieurs réveils et les placer hors d’atteinte
3) simplifier sa literie,
4) boire suffisamment d’eau e qui oblige à se lever pour aller aux toilettes,
5) avoir un membre de la famille ou un ami qui puisse vous réveiller quand il se lève.

Ce sont là quelques-unes des principales suggestions, et parmi elles, le fait de se coucher tôt est probablement le remède le plus simple.

Préparation mentale

Ensuite, il y a la préparation mentale :

1) avant de se coucher, s’imaginer en train de se lever, de faire son wudhu et de prier,
2) se convaincre fermement avant d’aller au lit qu’il y a un rendez-vous important au Subh puisse que l’on doit rencontrer Allâh,
3) mettre en garde son esprit à l’avance que le corps sera tenté de fermer les yeux « juste pour quelques minutes de plus » lorsque le réveil sonnera et qu’il ne faudra pas lui céder.

Préparation spirituelle

Enfin, il y a les préparatifs spirituels :

1) remplir le cœur de l’importance et de l’amour pour la prière du Subh et la peur de la manquer,
2) avant de se coucher, demander à Allah Ta’ala la capacité de se réveiller le lendemain matin,
3)avoir un sentiment profond de regret et de tristesse si l’on manque et la rattraper immédiatement,
4) essayer d’éviter les autres péchés majeurs dans sa vie et en se repentant dans l’intention d’obtenir l’assistance divine [tawfiq].

Si cependant on manque accidentellement Subh, alors on doit ressentir du regret, mais ne jamais se sentir désespéré au point de se dissuader de tenter de se réveiller à nouveau le lendemain matin, car c’est un signe qu’on comptait sur soi-même et non pas sur Allah Ta’ala.

La réalité de Subh

Peu de gens trouvent qu’il est difficile de se réveiller s’il y a un avion à prendre le lendemain matin, ou si c’est en vue d’un entretien pour un travail lucratif. C’est parce que nous sommes si désireux de faire ce voyage ou d’obtenir ce poste que nos yeux s’ouvrent avec vigueur lorsque le réveil sonne. Certaines personnes se réveillent même avant l’alarme, en raison de leur anticipation.

La seule raison pour laquelle cela ne se produit pas aussi souvent pour Subh, c’est parce que nous n’avons pas accordé la même importance à l’Au-delà à celle que nous avons accordé à nos vies mondaines (duniya). Il se pourrait bien que notre crainte et notre sens du devoir envers Allâh Ta’ala soient plus faibles que notre désir envers les choses éphémères qui nous entourent.

Cependant, ceux qui sont attachés à Allâh, voient le Subh comme la plus importante des affaires de la journée entière, alors ils trouvent cette prière facile puisqu’elle leur permet de s’élever dans l’adoration de leur Seigneur, dans la soumission et dans la gratitude. Ils trouvent alors en cela la paix, ce qui les incite à s’élever à nouveau, dans un cycle positif. Ainsi, il s’agit de briser les cercles vicieux et d’établir à la place des cercles vertueux.

Puisse Allâh Ta’ala nous tous permettre de tous nous lever et de prier Subh facilement et continuellement, de Lui être soumis et d’être remplis de gratitude à Son égard.

Wassalam,
Abdullah Anik Misra

 

 – Réponse vérifiée et approuvée par Sheykh Faraz Rabbani, traduite et publiée avec son accord –

 

Notes :

[1] La prière obligatoire du matin est nommée Salat as-Subh, elle est parfois nommée al-Fajr, bien qu’al-Fajr soit plutôt le nom donné à la prière surérogatoire effectuée juste avant as-Subh.
[2] Qour’an : 17/78
[3]As-Suyuti, Tafsir al-Jalalayn
[4] Muslim
[5]Al-Bukhari et Muslim
[6] Ibn ‘Allan, Dalil al-Faliheen
[7] Ahmad
[8] Muslim

 

Partagez avec la Ummah