L’abrégé falsifié du Tafsir d’Ibn Kathir


~ Collection : les erreurs dans la ‘Aqida ~

 

kathir

 

La maison d’édition Daroussalam a sorti une version «abrégée» du Tafsir d’Ibn Kathir (RahimahuLlâh) – apparemment abrégée par un ‘groupe de savants’ supervisé par Sheykh Saifur-Rahman al-Mubarakpuri.

Il y a encore peu, en plus d’être accessible dans sa version papier, le Tafsir était également disponible gratuitement en ligne (en anglais) mais il semblerait que le site soit maintenant fermé. Voici une copie du passage concerné :


TIK

 

Et voici arabe le passage originale qui a été tronqué. Le texte en question évoque « al-Istawa » :

وأما قوله تعالى: { ثُمَّ ٱسْتَوَىٰ عَلَى ٱلْعَرْشِ } فللناس في هذا المقام مقالات كثيرة جداً ليس هذا موضع بسطها، وإنما نسلك في هذا المقام مذهب السلف الصالح مالك والأوزاعي والثوري والليث بن سعد والشافعي وأحمد وإسحاق بن راهويه وغيرهم من أئمة المسلمين قديماً وحديثاً، وهو إمرارها كما جاءت من غير تكييف ولا تشبيه ولا تعطيل، والظاهر المتبادر إلى أذهان المشبهين منفي عن الله، لا يشبهه شيء من خلقه و
{ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَىْءٌ وَهُوَ ٱلسَّمِيعُ ٱلْبَصِيرُ }

Dans sa version anglaise, les éditeurs Salafis [Daroussalam] ont traduit le passage cité ci-dessus comme suit :

« (Et puis Il s’éleva sur (Istawa) le Trône) les gens ont eu plusieurs opinions contradictoires sur sa signification (suppression). Cependant, nous suivons la voie que nos pieux prédécesseurs ont pris à cet égard, comme Malik, Al-Awza`i, Ath-Thawri, Al-Layth bin Sa`d, Ash-Shafi`i, Ahmad, Ishaq bin Rahwayh et la reste des savants de l’Islam, dans les temps passés et présents. (Suppression et falsification ->) Assurément, nous acceptons le sens apparent de, Al-Istawa, sans discuter de sa véritable essence, sans l’assimiler (avec les attributs de la création) ou la modifier ou la nier (de quelque façon ou forme) . Nous pensons également que le sens (suppression) qui vient à ceux qui assimilent Allah avec la création doit être rejeté, car rien ne ressemble à Allah. »

Et, à titre de comparaison, voici une traduction précise (traduit de l’arabe à l’anglais par Sheykh Nuh Keller puis en français par nos soins) – où nous avons pris soin de mettre en gras les sections étrangement ‘abrégées’ / altérées dans la traduction de Daroussalam :

« Les gens ont beaucoup de positions sur ce sujet, et ce n’est pas l’endroit approprié pour les présenter en détail. Sur ce point, nous suivons la position des premiers Musulmans (as-Salaf) – Malik, al-Awza‘i, ath-Thawri, al-Layth ibn Sa‘d, ash-Shafi‘i, Ahmad, Ishaq ibn Rahawayh, ainsi que d’autres Imams des musulmans, anciens et récents – c’est-à-dire, laisser passer le verset tel qu’il nous est parvenu, sans attribuer le comment (bi la takyif), sans établir quelque ressemblance que ce soit (wa la tashbih), et sans le nullifier (wa la ta‘til) : le sens littéral et apparent (dhahir) qui vient à l’esprit des anthropomorphistes (al-mushabbihin) est rejeté pour Allah, parce que nulle chose créée n’a quelque ressemblance que ce soit avec Lui : « Il n’y a rien qui Lui ressemble, et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant » ».

Notez la différence de sens véhiculé par la traduction Salafi dite « abrégée ».

Dans la traduction française, on trouve une traduction beaucoup plus proche de la version d’origine, cependant là aussi il y a une erreur puisque la position Sunnite (et donc celle d’Ibn Kathir) est de dire qu’il n’y a pas de « comment » (bila kayf) concernant les Attributs d’Allâh et non de dire que le comment existe mais qu’il est inconnu, ce qui est la position des Salafis.

« Le verbe Istawa fut interprété de très nombreuses manières qu’il n’y a pas d’intérêt à mentionner ici. Contentons-nous donc, en la matière, d’adopter la voie de nos vertueux Prédécesseurs, à l’image de Malik, al-Awza‘i, ath-Thawri, al-Layth ibn Sa‘d, ash-Shafi‘i, Ahmad, Ishaq ibn Rahawayh, ainsi que d’autres savants de référence, anciens et contemporains. Cette vois consiste à appréhender ce terme comme il fut révéler, sans chercher à connaître le comment de la chose (takyif), sans anthropomorphisme (tashbih), et sans renier cet Attribut Divin ou son sens (ta’til). Quant au sens apparent de ce terme qui vient immédiatement à l’esprit des anthropomorphistes, il ne sied pas à la divinité, car rien de Sa Création ne ressemble à Allâh. » [1]

Partant de ces constatations, une analyse plus poussée de cet ‘abrégé’ devrait être entreprise car il est possible qu’ils contiennent encore d’autres ‘erreurs’ …

Qu’Allâh nous accorde une science authentique.


Notes : 

[1] Voir le scan ICI

Vous pouvez  consulter ici les scans de l’ouvrage original en arabe du Tafsir d’ibn Kathir : Scan 1 & Scan 2

Partage