Un gaucher peut-il manger avec sa main gauche? [Malikite]

Ustadha  Saira Aboubakr

 

 

main_gauche

 

 

Question :

Si quelqu’un est gaucher et mange avec la main gauche, est-ce un péché?


Réponse :

Qu’Allâh vous récompense pour votre question.

Dans l’école Malikite, manger avec la main gauche n’est pas considéré comme un péché. Cependant, manger et boire avec la main droite est une Sunnah du Messager d’Allâh (salallâhou ‘alayhi wassalaam). Cela est vrai pour les gauchers comme pour les droitiers. Abandonner une Sunnah est détestable (makruh).

Il n’y a pas de mal à écrire avec la main gauche. Traditionnellement les Savants n’ont pas découragé les enfants qui voulaient écrire avec la main gauche. [1]

En général, les actions considérées comme importantes dans la religion doivent être effectuées avec la main droite. C’est particulièrement vrai si ces actions ont été mentionnées dans les récits prophétiques comme étant méritoires.

Dans la Risalah de l’Imam Ibn Abi Zayd al-Qayrawânî l’auteur mentionne ce qui suit :

Si vous avez (l’intention de) manger et de boire alors il est requis (une Sunnah confirmée – mu’akkadah) de dire BismiLlâh [2] et de prendre (ce que vous allez manger ou boire) avec la main droite (c’est également une Sunnah confirmée). Lorsque vous avez terminé (de manger ou de boire), dites ensuite :  Al-hamduliLlâh (en silence) [3]. Il est recommandé de se lécher les doigts (mais pas en les mettant à fond dans la bouche) avant de vous essuyer les mains.

Une des étiquettes (adab) de manger, consiste à laisser un tiers de votre estomac pour les aliments, un autre tiers pour la boisson et le dernier tiers pour la respiration (c’est à dire vide). Si vous mangez avec une autre personne (dans la même assiette ou le même plat), alors prenez de ce qui est juste en face de vous et ne prenez pas un autre morceau jusqu’à ce que vous ayez terminé le précédent. Ne respirez pas dans le verre (récipient) quand vous buvez. [4]

Il est important de noter que :

Une Sunnah confirmée est un acte que le Messager d’Allâh (salallâhou ‘alayhi wassalaam) effectuait avec constance et délaissait rarement. Il y a grande récompense associée à un acte de Sunnah. [5]

Il est déconseillé de délaisser une Sunnah confirmée (mais ce n’est pas un péché). C’est le jugement de base.

Cependant, l’un des meilleurs moyens permettant de se rapprocher du Messager d’Allâh (salallâhou ‘alayhi wassalaam) est de suivre ses pratiques.

Il est rapporté que le Messager d’Allâh a dit : « Une personne est avec celui qu’il aime » [6]

En entendant cela, Sayydina Anas, le serviteur de notre bien-aimé Prophète a dit : « Il n’y a rien qui nous ai rendus plus heureux (que d’entendre cette déclaration). »

Après avoir entendu le Messager d’Allâh dire cela, ils avaient maintenant l’immense espoir d’être à ses côtés dans l’Au-Delà.

Saira AbuBakr

Vérifié & Approuvé par Sheykh Rami Nsour

 

Notes du traducteur :

[1] Il est rapporté que Sayyidunâ ‘Umar Ibn al-Khattâb [radia Allâhou ‘anhou] écrivait de la main gauche.

[2] Sheykh Esa Henderson commente en disant que le fait de dire BismiLlâh à voix haute, si vous mangez avec d’autres personnes, permet de faire un rappel et d’inviter ceux qui ne l’ont pas dit à le faire également.

[3] Sheykh Esa Henderson commente en disant que le fait de dire Al-hamduliLlâh en silence permet, si vous mangez en groupe, que les autres personnes ne sachent pas que vous avez fini de manger, car cela pourrait créer en eux un sentiment de gène s’ils avaient encore faim et désiraient par conséquent continuer à manger. Si par contre vous êtes le dernier à finir où que tout le monde a fini en même temps et que vous êtes sur que personne n’a encore envie de manger, vous pouvez dire Al-hamduliLlâh à voix haute dans l’espoir que cela invite les autres personnes à le dire également.

[4] Risalah de l’Imam Ibn Abi Zayd al-Qayrawânî (RA), extrait du chapitre relatif aux étiquettes du manger et du boire

[5] Une Sunnah mu’akkadah, littéralement une Sunnah confirmée, est une tradition à laquelle le Prophète était très attaché et qu’il accomplissait toujours sauf dans quelques rares exceptions.

[6] Dans un autre Hadith Sahih, d’après Abu Musa al-Ash’ari et rapporté par Muslim et Bukhari : « L’homme sera avec ceux qu’il a aimés [au jour de la résurrection] »

Partagez avec la Ummah