En Islam, un Musulman peut-il devenir végétarien ou végétalien ?

 

Ustadh Salman Younas & Sidi Waseem Hussain
(sous le contrôle de Sheykh Faraz Rabbani)

 

Végétarien

 

 

1/ Devenir végétarien


Question :
 En Islam, un Musulman peut-il devenir végétarien ou végétalien ? Est-ce permis?

Réponse : Assalamu Alaykum Warahmatullah,

Qu’il s’agisse de devenir végétarien ou végétalien, la licéité dépend de l’intention.

Si cela est fait avec une bonne intention, alors il n’y a pas de mal à cela. Donc, si on arrête de manger de la viande parce que les animaux ne sont pas bien traités avant d’être abattus ou quelque chose du genre, alors ce sera une bonne chose.

Mais si la personne exprime par là des choses comme : « nous ne devrions pas manger des animaux » ou « nous ne devons pas tuer la création », alors ce ne sera pas permis.

Le Prophète d’Allah (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) a mangé de la viande et nous ne pouvons donc pas penser que manger de la viande est en soi mauvais.

[Nahlaw, Durar al-Mubaha; Khadimi, Bariqa al-Muhammadiyya]

Et Allâh sait mieux,

Waseem Hussain, vérifié et approuvé par Sheykh Faraz Rabbani


2/ Devenir végétalien


Question :
J’ai récemment vu un documentaire sur les abattoirs et le traitement des animaux et j’ai été horrifié. A partir de là, j’avais pris la décision de devenir végétalien.

Adopter un régime végétalien est-il permis en Islam?

Réponse : assalamu `alaykoum,

Il n’y a rien de mal dans le fait d’adopter un régime végétalien aussi longtemps qu’on le fait sans croire que la consommation de produits d’origine animale est interdite dans l’Islam.

Le Prophète (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix) a dit : « Allâh a prescrit l’excellence en toutes choses … et si vous égorgez, abattez convenablement. » [Muslim]

Il y a un certain nombre d’aspects à respecter pour que l’abattage se fasse correctement, et cela comprend le (ndt : bon) traitement des animaux avant l’abattage. Il est détestable que les animaux soient entassés ensemble, de les abattre en présence des autres, ou de les enfermer d’une manière qui les blesse, les faits sursauter, ou les fait souffrir. Cela ne contredit pas seulement les ordres explicites du Prophète qui ordonne de bien traiter les animaux, mais cela affecte également les bienfaits des aliments que nous consommons.

Bien sûr, avec l’augmentation des abattoirs à grande échelle où sont abattus des centaines d’animaux quotidiennement, il n’est pas étonnant que des infractions se produisent par rapport à ce que notre religion a recommandé en termes de traitement des animaux.

En tant que communauté, nous devons avoir une discussion sérieuse et constructive sur les aspects logistiques de nos abattoirs, ce qui leur permettrait de suivre correctement les directives prescrites par Allâh et le Prophète Muhammad. La question ne concerne pas seulement la licéité qu’il y a à consommer les animaux abattus, mais aussi les bienfaits de ces aliments.

Ustadh Salman Younas, vérifié et approuvé par Sheykh Faraz Rabbani.

 

© Traduit avec l’autorisation de l’honorable sheykh Faraz Rabbani (qu’Allâh le récompense)

 

Partage