Croire ne suffit pas…

 

Croire ne suffit pas

 

 

BismiLlâhi ar-Rahmani ar-Rahim,

Lorsque nous récitons le Kalimat at-Taiyybah, nous disons : « La ilaha ila Allâh, Muhammad Rassoul Allâh ».

La 1ère partie comporte « La ilaha ila Allâh » :

Allâh (seul) doit être adoré.

Croire en Allâh ne suffit pas. Il faut aussi croire qu’Il est unique, Lui obéir (et donc ne pas suivre des fausses divinités), y compris, dans ce qui nous détourne d’Allâh dans cette dunya (ce bas-monde) et que nous priorisons par rapport à Lui – Exalté soit-Il -. Si on croit en un ou d’autres Dieux ou qu’on donne la priorité à autre qu’Allâh, alors on commet ce qui est appelé l’association dans l’Unicité (Shirk fi at-Tawhid).

La 2nde partie comporte  « Muhammad Rassoul Allâh » :

Le Prophète Muhammad ﷺ est envoyé pour être suivi et obéi.

Croire au Prophète Muhammad ﷺ ne suffit pas. Il faut aussi croire qu’il est le dernier des Prophètes, c’est-à-dire qu’il n’y en aura pas d’autres après lui, qu’il n’y en a pas d’autres actuellement et que toutes les Shari’ah (règles Juridiques) des Messagers précédents sont abrogées. Si on obéit à autrui là où il convient d’obéir au Messager d’Allâh ﷺ, alors on commet ce qui est appelé l’association dans la Prophétie (Shirk fi n-Nabouwa).

On ne peut obéir au Prophète Muhammad ﷺ et le suivre que si on l’aime et qu’on l’honore. Si une personne aime l’argent, on la verra tout faire pour obtenir cet argent, si une personne aime une femme/un homme, on la verra mettre tout en œuvre pour plaire à cette personne, etc. Si une personne prétend aimer le Prophète Muhammad ﷺ, on doit la voir mettre tout en œuvre pour lui plaire, c’est-à-dire en suivant (appliquant) sa Sunnah. Autrement, cette personne peut bien clamer haut et fort son amour, mais sans ces preuves et actions concrètes il ne s’agit que de prétentions.

C’est pourquoi le Prophète Muhammad ﷺ a dit que nul n’est véritablement croyant tant qu’il ne l’aime pas plus que son père, son fils, tous les gens et même que sa propre âme [Boukhari]. Allâh ta’ala nous informe aussi de l’importance de prioriser le Prophète Muhammad ﷺ sur toute autre chose.

Dans la sourate At-Tawbah (9/24), Allâh nous dit :

« Dis : ‘Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos conjoints, vos proches, les biens que vous avez acquis, le commerce dont vous redoutez le déclin, les demeures où vous vous prélassez, vous sont plus chers que Allâh, Son Prophète et la lutte pour Sa Cause, alors attendez que vienne s’instaurer l’Ordre du Seigneur ! Car Allâh ne guide pas les gens pervers.’ »

Ainsi, lorsque vos parents (que vous devez honorer) ou vos enfants ou votre époux/se, s’opposeront à la Sunnah, c’est-à-dire à la Voie du Prophète Muhammad ﷺ et qu’ils vous demanderont de suivre leur avis ou leurs prérogatives plutôt que les siennes : qui suivrez vous ?

Si à ce moment là le choix se porte sur eux, alors c’est que votre Foi n’est pas complète. C’est dans ces moments précisément que nous sommes testés sur notre amour envers Rassoul Allâh ﷺ et lorsque celui/celle que vous refuserez de suivre vous demandera si vous l’aimez vraiment, il suffira de répondre : « Oui, je t’aime, ça ne fait pas l’ombre d’un doute, mais j’aime le Prophète Muhammad encore davantage que toi ».

Il ne suffit pas de prétendre à cet amour envers le Prophète, car ça tout le monde en est capable, mais cet amour doit se traduire de manière concrète et pratique par de l’obéissance, ce qui est le vrai sens du suivi et de l’amour.

C’est seulement ainsi qu’on obtient la perfection dans la Foi – qu’Allâh nous accorde un tel bienfait -.

 

Notes :

D’après un dars de Mawlana Sheykh Ahmad Dabbagh (hafidhahuLlâh)

Partage