Utiliser Radhia Allâhou ‘anhou [qu’Allâh l’agrée] pour un non-Compagnon

Par le Mufti  Muhammad ibn Adam Al-Kawthari

 

Masjid

 

 

Question :

Est-il correct d’écrire « Radhia Allâhou ‘anhou » après le nom des Tabi’in (successeurs) et des personnes qui ne sont pas des Sahaba? Personnellement, je pensais qu’il ne fallait pas le faire, mais quand j’ai vu sur votre site cette formule écrite après le nom de l’Imam Abou Hanifa, cela m’a perturbé, pouvez-vous s’il vous plaît me renseigner!

Réponse :

Au nom d’Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

La formule Radhia Allâhou ‘anhou possède deux significations : La 1ère est constitue une façon de donner des informations (khabariyya) et la 2nde constitue une forme d’invocation (dua’iyya). La traduction de cette phrase dans le 1er cas serait : « Allâh est satisfait de lui (ou d’elle) » et dans le second : « qu’Allâh soit satisfait de lui (ou d’elle) ».

Lorsque cette phrase ou formule est utilisée pour les Compagnons bénis (qu’Allâh soit satisfait d’eux tous), elle peut être utilisée dans les deux formes. En tant que tel, on peut dire au sujet d’un Compagnon : « Allâh est satisfait de lui (ou d’elle) » ou « qu’Allâh soit satisfait de lui (ou d’elle) ».

Allâh le Très-Haut a Lui-même attesté de Sa satisfaction de tous les Compagnons du Messager d’Allâh (salallâhou ‘alayhi wassalam), et qu’ils (les Compagnons) se sont satisfaits d’Allâh.

Allâh le Très Haut dit :

« Allâh a été satisfait des croyants qui t’ont prêté serment d’allégeance sous l’arbre. Il savait quels sentiments les animaient. Aussi fit-Il naître la quiétude dans leurs cœurs, et leur accorda, en récompense, une victoire rapide. » [1]

De même, Allâh le Très Haut dit :

« Quant aux émigrés et aux auxiliaires qui ont été les premiers à se joindre au Prophète et à l’accueillir, ainsi que ceux qui les ont suivis dans un élan sincère, Allâh est Satisfait d’eux comme ils seront satisfaits de Ses faveurs, car Il a préparé à leur intention des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux et où leur séjour sera éternel. Et ce sera pour eux le comble de la félicité. » [2]

Ainsi, Allâh Tout-Puissant a déclaré Sa satisfaction pour les Compagnons (Sahaba), c’est pourquoi on peut dire : « Allâh est très satisfait des Compagnons ».  De ce fait, ce serait un grave péché de manquer de respect ou de calomnier un Compagnon alors qu’Allâh le Très-Haut a Lui-même déclaré la satisfaction qu’Il a d’eux.

De la même manière, les étudiants des Compagnons (tabi’un), leurs disciples (tab at-tabi’in), les saints et les pieux, les Imams Mujtahid et tous les Musulmans en général sont concernés, il est donc parfaitement acceptable d’utiliser pour eux cette formule sous la forme de l’invocation (dou’a).

Allâh le Très-Haut utilise Lui-même cette expression dans le Coran pour les Pieux Musulmans. Il (ta’ala) dit :

« tandis que ceux qui croient et font le bien, ce sont ceux-là les meilleurs êtres de toute la Création – qui auront, pour récompense, auprès de leur Seigneur les jardins d’Éden, où coulent des ruisseaux et où ils demeureront éternellement, car Dieu sera Satisfait d’eux et eux seront satisfaits de Lui. Voilà ce qui sera réservé à celui qui aura craint son Seigneur ! » [3]

Dans les versets cités ci-dessus et d’autres similaires, Allâh le Très-Haut promet Son agrément (rida) aux Musulmans pratiquants et vertueux et Il leur a également promis beaucoup d’autres choses, comme l’entrée au paradis, l’immunité contre les châtiments de l’Enfer, le Salut, etc. De la même manière qu’il est permis d’invoquer (dou’a) en faveur d’un croyant afin qu’il ou elle aille au Paradis, obtienne le salut dans l’au delà, etc. il est également autorisé d’invoquer (dou’a) pour qu’il ou elle d’obtienne l’agrément d’Allâh le Très-Haut.

Ainsi, il n’y a rien de mal à dire « Radhia Allâhou ‘anhou »  (qu’Allâh soit satisfait de lui – ou d’elle) pour un non-Sahabi. On peut utiliser cette formule pour les Tabi’un, les Imams Mujtahid, les Saints et tous les Musulmans en général. On peut même utiliser cette formule pour une personne vivante et lui dire « Radhi Allâh Anka » (qu’Allâh soit satisfait de toi ». Plusieurs fois, j’ai entendu les Arabes se dirent les uns aux autres : « Qu’Allâh soit satisfait de toi », dans le sens de l’invocation vers Allâh, cherchant par là Son agrément pour un frère ou une sœur en Islam. Il en serait de même pour tout autre dou’a faite pour un coreligionnaire.

Par conséquent, le grand savant du Hadith et juriste Shafé’ite (faqih), l’Imam an-Nawawi (qu’Allâh soit satisfait de lui) a dit :

« Il est recommandé (mustahab) de rechercher l’agrément (taraddi) et la miséricorde (tarahhum) d’Allâh pour les Compagnons (Sahaba), leurs disciples (tabi’un) et ceux après eux, tels que les savants, les croyants et toutes les bonnes personnes. Par conséquent, on devrait dire : « qu’Allâh soit satisfait de lui » ou « Puisse Allâh lui accorder Sa miséricorde » et d’autres expressions similaires.

Quant au fait que certains savants aient dit que l’expression « Radhia Allâhou ‘anhou » serait exclusivement réservée aux Compagnons (Sahaba) et que pour les autres il faille dire « Rahimahu Allâh » (Qu’Allâh lui accorde Sa Miséricorde), leur avis n’est pas correct et l’on ne peut être d’accord avec cela. Au contraire, la position correcte est celle de la majorité des savants (jamhur) qui est de dire qu’il est recommandé de dire « Radhia Allâhou ‘anhou »  pour tous les bons Musulmans et les preuves sont innombrables. » [4]

Le grand savant Malikite, le Qâdi ‘Iyad (qu’Allâh soit satisfait de lui) a dit dans son célèbre ash-Shifa’ : 

« Hormis les Prophètes, il convient d’évoquer les autres (comme les grands maîtres, les Imams, etc…) avec  la demande de pardon (gufran) et l’agrément (Ridha) d’Allâh … » [5]

En conclusion, il n’y a pas de mal à utiliser la formule « Radhia Allâhou ‘anhou »   pour quelqu’un d’autre qu’un Compagnon (Sahabi), car il s’agit d’une forme d’invocation visant à rechercher l’agrément et la satisfaction d’Allâh. On peut utiliser cette formule pour les Tabi’un, leurs Successeurs, les Imams Mujtahid, les Muhaddithun, les Fuqaha [6], les savants, les pieux serviteurs d’Allâh et tout bon Musulman, que ces personnes soient décédées ou vivantes.

Oui, si cette formule était exclusivement utilisée pour les Compagnons (Sahaba), et imaginons qu’en l’utilisant pour des personnes qui n’étaient pas des Compagnons, les gens risqueraient alors de confondre un Compagnon avec un non-Compagnon, il serait par conséquent préférable d’éviter de l’utiliser, sauf si on explique aux gens qu’il est également possible de l’utiliser pour des non-Compagnons.

Dans certaines parties du sous-continent Indien, il est communément admis que la formule « Radhia Allâhou ‘anhou » ne peut être utilisée que pour les Compagnons, c’est pourquoi celui qui l’utiliserait ici pour un non-Compagnon pourrait se le voir reprocher. Ceci n’est pas correct, les gens devraient être conscients qu’il y a rien de mal (au contraire cela est même recommandé) d’utiliser cette formule pour tous les Musulmans.

Et Allâh est plus savant

[Mufti] Muhammad ibn Adam
Darul Iftaa
Leicester, UK

Notes :

[1] Coran – Sourate al- Fath, verset 18
[2] Coran – Sourate al-Tawbah, verset 100
[3] Coran – Sourate al-Bayyinah, versets 7-8
[4] Kitab al-Adhkar, P. 100
[5] Ash-Shifa ‘, p. 380 de l’édition française (Universel)
[6] Spécialistes de la Jurisprudence

Partagez avec la Ummah