° Le Tabac et la cigarette en Islam

Par  Sunnisme.com

 

Tabac

 

 

Question :

As-salamou ‘alaykoum, je n’ai pas connaissance de versets ou de hadiths qui interdisent la consommation de tabac. Sur quels critères les savants de l’Islam se basent-ils pour interdire la cigarette ?

Réponse :

Wa ‘alaykoum salam wa Rahmatullâhi wa Barakatuhu,

Si aucun texte ne vient clairement interdire le tabac (en le citant), aucun texte ne vient non plus interdire les drogues. L’analogie (al-Qiyas) trouve ici toute sa place, car il est admis de tous que la consommation de toute sorte de drogues est formellement interdite par la Shari‛a, car le Prophète (salallâhou ‘alayhi wassalaam) a dit : « Tout ce qui enivre est vin et tout vin est interdit » [1] et aussi « Tout ce qui provoque l’ivresse en grande quantité est interdit ne serait-ce qu’une petite quantité ».

Jadis, certains savants comme l’Imam Laknawi considéraient le tabac comme déconseillé, voire comme permis, comme ce fut le cas de l’Imam Abdul-Ghani al-Nabulsi. C’était bien avant que l’industrie du tabac n’existe et ne vienne rajouter des dizaines de substances toxiques, cancérigènes et addictives dans les cigarettes. C’était également bien avant que les avancées scientifiques ne nous permettent de mettre en avant les effets dévastateurs de la cigarette. Ces positions antérieures ne sont donc plus applicables aujourd’hui.

Différents cancers, maladies cardio-vasculaires, troubles respiratoires chroniques, problèmes gastriques, vieillissement cutané, etc. Voilà ce que le tabac provoque chez ceux qui en consomment.

Durant le XXe siècle, le tabac a causé 100 millions de morts dans le monde entier et ce nombre risque de s’élever à 1 milliard pour le XXIe siècle si rien ne change [2]. En France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable, avec environ 66 000 décès chaque année [3]. Il faut savoir que 90% des cancers du poumon sont provoqués par le tabac et qu’il engendre aussi un cancer de la vessie sur deux. De même, 80% des victimes d’infarctus du myocarde âgées de moins de 45 ans sont des personnes qui fument, etc.

Le tabac est un fléau qui touche également de près nos enfants puisqu’une étude récente démontre qu’en France, en fin de 3ème, un élève sur deux aura fumé au moins une cigarette et que plus de 15% seront devenus des fumeurs quotidiens [4].

Allâh dit : « Et il leur rend licite les bonnes choses et leur interdit les mauvaises » [5].

Comment l’Islam, dont l’un des objectifs supérieurs (al-Maqâssid) est de préserver la vie pourrait autoriser la cigarette quand on sait qu’elle rend la personne dépendante, nerveuse, stressée et qu’elle nuit aussi gravement à sa santé? L’OMS classe d’ailleurs la cigarette dans les drogues addictives « dont il est difficile de se débarrasser ». L’OMS indique également que le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment et qu’une personne environ meurt toutes les six secondes du fait de ce fléau, ce qui représente un décès d’adulte sur 10 !

Allâh nous dit dans le Qour’an : « Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction » [6].

De même Allâh Ta’ala dit : « Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous » [7].

On sait aujourd’hui également que le tabac est néfaste sur les gens qui entourent le fumeur (tabagisme passif) ainsi que sur le fœtus, dans le cas d’une femme enceinte. Le Prophète a dit : « On ne doit faire du tort ni à soi-même, ni aux autres » [8]. Il a également dit : « Que celui qui croit en Allâh et au jour dernier ne dérange pas son voisin » [9].

De plus, la personne qui fume dégage une odeur désagréable à cause de la puanteur persistante du tabac froid sur ses vêtements, ainsi qu’au niveau de l’haleine. Le fumeur qui se rend à la mosquée dérange donc la quiétude de ses coreligionnaires. On peut, là aussi, faire aisément l’analogie avec l’avis concernant la consommation d’ail, d’oignon et de poireau issu du Hadith Sahih, rapporté par Boukhâry et Muslim, dans lequel Rassoul Allâh a dit : « Que celui qui mange de l’ail, de l’oignon ou du poireau, n’approche pas notre mosquée et qu’il prie chez lui ». L’Imam Mâlikite Ibn Abî Zayd Al-Qayrawânî rahimahullaah.gif rajoute à cette liste, le poivron.

On connait aussi l’interdiction du suicide en Islam, or, fumer c’est un suicide à petit feu qui mène dans de nombreux cas à la maladie, puis à la mort. C’est d’ailleurs indiqué en toutes lettres sur les paquets : FUMER TUE !

Le Prophète de l’Islam nous a enseigné la chose suivante : « Ton Seigneur à un droit sur toi, ton corps à un droit sur toi et ta famille (ton épouse) à un droit sur toi, alors accorde à chacun son droit. ». Ce Hadith, rapporté par l’Imam Boukhâry est authentique et démontre lui aussi l’importance de préserver sa santé.

Enfin, on peut aussi citer le cout exorbitant du paquet de cigarettes qui pèse lourd dans le budget des fumeurs. Aujourd’hui, pour une personne qui fume un paquet par jour, cela représente un budget mensuel de 210,00 € par mois, soit 2 520,00 € par an. Même si les taxes rapportent de l’argent à l’État, les diverses maladies qu’entraînent le tabac ont également un coût pour la société qui doit ensuite prendre en charge les malades. Cet argent pourrait servir à bien d’autres choses.

Allâh Ta’ala nous met en garde contre le gaspillage lorsqu’Il dit dans le Qour’an : « Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur » [10].

Il s’agit là de quelques-uns des arguments qui sont avancés par les savants Musulmans, comme le Dar ul-Ifta d’Egypte, le Mufti Ebrahim Desai, le Dar ul-Ifta de Déoband en Inde, Sheykh al-Hajj Mâlik Sy et bien d’autres, pour interdire la consommation de cigarettes.

Qu’Allâh Ta’ala nous aide tous à fuir les mauvaises habitudes et à acquérir les bonnes, c’est-à-dire celles qui Lui plaisent et nous rapprochent de Lui. Ameen

Wa Allâhou ‘alam.

 

Notes :

Il va s’en dire que la même chose s’applique à la CHICHA dont on sait qu’elle est encore bien plus dangereuse pour la santé que ne l’est déjà la cigarette. Voir ici

[1] Hadith Sahih rapporté par Muslim

[2] & [3] : Source : http://www.tabac-info-service.fr

[4] Source : HBSC & OMS

[5] Qour’an – Sourate 7, verset 157

[6] Qour’an – Sourate 2, verset 195

[7] Qour’an – Sourate 4, verset 29

[8] Hadith rapporté par Ahmad

[9] Hadith rapporté par Boukhâry

[10] Qour’an – Sourate 17, versets 26 et 27

 

Partage