Le turban vert et la couleur préférée du Prophète

Par Ustadh Abdullâh Anik Misra

Sheykh_Nazim

 

Question :

D’une part, je voudrais savoir qu’elle était la couleur préférée du Prophète Muhammad (salallâhou ‘alayhi wassalaam) et d’autre part pouvez-vous me dire si en Islam, porter un turban vert ou un couvre-chef vert est Sunnah?

Réponse :

Au nom d’Allâh, le Tout Clément, le Tout Miséricordieux,

As-salamou ‘alaykoum,

Merci pour votre question.

La couleur qui plaisait le plus au Prophète Muhammad était le vert, tandis que certains ont dit qu’il s’agissait du blanc. En ce qui concerne l’habillement, le Prophète a encouragé les hommes, dans de nombreux hadiths, à porter du blanc. Ainsi, selon la Sunnah, il est préférable de porter du blanc, ainsi que du noir et du vert. [1]

Tandis que le port du turban vert n’est pas une Sunnah explicite, porter des vêtements verts en général fait partie de la Sunnah, on peut donc porter un turban vert pour cette raison.

Il est important de noter que le Prophète lui-même portait différents types de vêtements provenant de différents endroits, de couleurs et de formes différentes et qu’il ne se limitait pas seulement à un style ou à une couleur, bien qu’il n’y ait rien de mal à ce qu’une personne fasse ce choix.

À propos du vert comme couleur préférée :

On rapporte qu’Anas ibn Malik a dit :

« La couleur préférée du Messager d’Allâh était le vert ». [2]

Bien que ce hadith soit faible dans sa chaîne, il est renforcé par une narration dans laquelle il est rapporté qu’Anas et un groupe de gens sortirent d’une parcelle de terre couverte de végétation. Quelqu’un s’exclama : « Qu’elle belle verdure! ». Par la suite, Anas dit : « Nous avions l’habitude de dire que la couleur préférée du Prophète était le vert ». [3]

La principale raison pour laquelle les savants citent cette préférence,  c’est que le vert sera la couleur principale des vêtements des gens au Paradis [4]. Il est également rapporté que le Prophète aimait à contempler la beauté de la verdure naturelle.

La vertu des vêtements blancs :

Le Prophète a dit : « Portez des vêtements blancs, car ce sont vos meilleurs habits et recouvrez-en vos morts ». [5]

Ceci n’en fait pas une obligation, mais c’est un encouragement fort et une Sunnah. Il s’agit de la meilleure couleur qu’un homme puisse porter. [6]

À partir de ce hadith, certains savants comme Ibn al-Qayyim ont déduit que la couleur préférée du Prophète était le blanc. [7]

Le turban vert : Est-il précisément une Sunnah?

Le turban vert n’est pas en soi une Sunnah spécifique, en ce que nous n’avons aucun rapport stipulant que le Prophète le portait. Cependant, porter des vêtements verts est de manière générale une Sunnah. [8]

Il est toutefois rapporté dans le Musannaf d’Ibn Abi Shayba, que certains Compagnons ont été vus portants des turbans de couleurs variées, dont un vert.

Al-Kattani cite l’Imam As-Suyuti qui a dit : « Ce turban vert n’est pas en soi une prescription issue de la Loi Sacrée, ni de la Sunnah et il n’était pas un vêtement spécifique dans les débuts de l’Islam. Il a commencé à être [une pratique distincte] en l’an 763 de l’Hégire par l’ordre du Sultan al-Ashraf Sha’ban ibn Hasan [pour ceux appartenant à la famille Prophétique, afin qu’ils puissent être distingués des autres, par respect] ».

Il cite ensuite al-Khadimi qui dit dans al-tariqa al-Muhammadiya : « Ce signe est une innovation permise ; on ne doit pas empêcher celui qui n’est pas un Sharif [ie. Sayyid, d’Ahl al Bayt] de le porter, et on ne doit pas ordonner à un Sharif qui le délaisse, de le porter … ». [9]

Ceci renvoie à la coutume de son pays. Aujourd’hui, celui qui choisit de porter un turban vert peut se baser sur les vertus de porter la couleur verte (qui est Sunnah), ou chercher à imiter ceux de la lignée Prophétique ou les gens de l’apprentissage spirituel qui le portent à notre époque.

Et Allâh est plus savant.

Wassallam,

Abdullah Anik Misra

Vérifié et approuvé par Sheykh Faraz Rabbani

Notes :

[1] Ibn Abidin, Radd al-Muhtar
[2] At-Tabarani, Mu’jam al-Awsat, al-Bazzar, Musnad

[3] Al-Bayhaqi, Shu’ab al-Iman

[4] « À ceux-là sont réservés les jardins d’Éden, où coulent des ruisseaux et où ils seront parés de bracelets d’or, vêtus d’habits verts de soie et de brocard, et accoudés sur des divans. Quelle belle récompense et quel magnifique séjour ! ».  Qour’an 18:31

[5] Abu Dawud, Ibn Majah et at-Tirmidhi dans une variante.
[6] Sayyid Ali Zada, Sharh Shir’atul l’Islam
[7] Ibn al-Qayyim, Zad al-Ma’ad
[8] Ibn Abideen, Radd al-Muhtar; shaykhie-Zada, Majma ‘al-Anhur
[9] Al-Kattani, Al-Di’amah fi Ahkam Sunna al-‘Imama

Partage