Est-il permis de raser ou tailler sa barbe dans l’école Malékite?
Par Sheykh Ustadh Abdullâh ibn Hamid ‘Ali

Barbe

Question :

Est-il permis de raser ou de tailler sa barbe dans l’école (madhaab) de l’Imam Malik (RA)? Comment les savants du madhaab Maliki considèrent-ils cette question?


Réponse :

Quelle est pour la barbe l’avis correct dans le madhhab Maliki? Sommes-nous autorisés à la tailler, avoir un bouc [1] ou à raser les poils sur les joues?

Abdullâh ibn Abi Zaid dit dans sa Risalah,

« Et le Prophète (salallahou ‘alayhi wassalaam) a ordonné que l’on laisse pousser la barbe et qu’on lui permettre de croître en abondance et qu’elle ne soit pas taillée. Malik  a dit :  » Et il n’y a pas d’objection à tailler de sa longueur, quand elle devient très longue « . Et ce qu’a dit Malik à également été dit par plus d’un des compagnons et des Successeurs « . [2]

Selon Sheykh Al-‘Adawi, l’ordre donné par le Prophète de laisser pousser la barbe longue est une indication d’encouragement, et non pas une obligation. Mais cela signifie [aussi] que si le raccourcissement de la barbe conduit à la défiguration (muthlah) – comme faire prendre à un homme l’apparence d’une femme –, l’ordre est perçu comme une obligation, auquel cas il serait interdit (haram) de la raccourcir ou de la raser. Toutefois, si le raccourcissement n’entraîne pas de défiguration, il n’y a alors pas de péché dans le raccourcissement ou la taille de la barbe.

Il déclare que Ibn Naji considère qu’il est également recommandé de tailler [ndt : entretenir] les poils de la largeur de la barbe quand cette dernière devient trop longue.

Al-‘Adawi déclare également que certains des commentateurs de la Risalah indiquent que la barbe « trop longue » se détermine selon la coutume, en ce sens que si la barbe est plus longue que celle de l’homme du commun (Musulman), elle est alors considérée comme trop longue. Dans un tel cas, il est recommandé de tailler ce qui dépasse de la norme car cela altère l’apparence et la personne pourrait être accusée de chercher à se faire remarquer (shuhrah) comme indiqué par Abou al-Hassan (un autre commentateur).

Mais la règle générale est que l’on ne devrait pas toucher la barbe et la laisser pousser.

Comme lorsque quelqu’un ne dispose que d’une barbe courte, Al-‘Adawi relate que certains commentateurs statuent que la réduction d’une telle barbe est haram (illicite) tout comme le rasage. Puis Al-‘Adawi précise que le contexte apparent du présent avis est fondé sur le fait que l’ébarbage [3] ou le rasage, engendre ou non une défiguration (muthlah) – comme entrainer pour un homme la ressemblance à une femme. Donc, s’il y a défiguration, ce serait haram. Mais s’il n’y a pas défiguration, alors il n’y aura pas d’objection.

Mais dans le cas de la barbe longue, il est toujours recommandé de la tailler quand cette dernière dépasse la norme coutumière des hommes et détériore l’apparence de la personne.

Quant à la barbiche, les poils de cette zone ne devraient pas du tout être touchés. Mais n’oubliez pas d’appliquer cette règle en vous basant sur tout ce qui a été mentionné.

 

Notes :

[1] Bouc ou barbiche (barbe constituée exclusivement d’une touffe de poil sur le menton)

[2] Hashiyat al-‘Adawi : 2/445

[3] Ebarber : Enlever les bavures, les irrégularités de …

Partage