Le mensonge dans la plaisanterie
 
Par Ustadha Shaista Maqbool et Sheykh Faraz Rabbani

Islam_joke

 

Question :

Assalamu ‘alaykum,

Est-il permis de mentir quand on blague, tout en sachant que les gens qui écoutent savent bien que ce qui est dit n’est pas vrai?

Réponse :

Wa ‘alaikum assalaam wa rahmatu Allâh,

La plaisanterie est permise, mais comme d’autres actes permis, il peut devenir louable si on y met la juste intention. Par exemple, lorsqu’on plaisante pour égayer l’environnement, pour ses camarades ou ses invités, c’est louable.

L’Imam an-Nawawi, grand juriste Shafi’ite, érudit dans le Hadith, mentionne dans son Kitab ad-Adhkar :

« Les savants ont dit que la plaisanterie interdite est celle qui est excessive et incessante, car elle provoque le rire [excessif], le durcissement du cœur, la négligence de l’invocation d’Allâh le Très-Haut et de la réflexion sur les questions importantes de la Religion … Ce qui est exempt de cela est permis ».

Par conséquent, il est permis de mentir lorsqu’on plaisante (avec modération), bien que la Sunnah soit de ne pas le faire. Les Compagnons ont demandé au Prophète (salallâhou ‘alayhi wassalam), « Plaisantez-vous avec nous? » Il répondit : « [Oui], mais je ne dis que de la vérité » [1]. On peut citer en exemple la fois où le Prophète Muhammad dit à une vieille femme qui lui demandait si elle irait au Paradis : « Les femmes âgées n’entreront pas au Paradis » . Il s’agissait d’une plaisanterie, car il est connu qu’Allâh restituera leur jeunesse aux habitants du Paradis [2].

Bien entendu, si le « mensonge » est utilisé lors d’une plaisanterie, les auditeurs doivent au final être informés de la vérité. De même, une blague ne doit pas glisser jusqu’à devenir mensongère, ni arriver au point de créer des tensions ou des sentiments blessants ou négatifs.

Quant à son statut dans l’école Hanafite, la plaisanterie y est admissible à condition qu’elle soit exempte de mensonges ; cela ne se limite donc pas à être Sunnah [3].

Baraka Allâhu feekum,

Écrit par Ustadha Shaista Maqbool, puis vérifié et approuvé par Sheykh Faraz Rabbani.

Notes :

[1] Hadith rapporté par at-Tirmidhi et Ahmad
[2] « C’est nous qui les avons créées à la perfection, et nous les avons faites vierges, gracieuses, toutes de même âge » [Qour’an S56 – V35 à 37]

[3] Nahlawi, Ad-Durrar al-Mubahah

Partage