À propos des Ahbash

 

Par sheykh G.F. Haddad, sheykh Faraz Rabbani, sheykh Al-Boutiet Sheykh Farid al-Baji

 

APBIF

 

 

Sheykh Gibril Fouad Haddad a dit à propos de Ahbash : « Prenez, par exemple, la secte Habashi basée à Beyrouth, au Liban (bien connue sous le nom de « Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France » : l’Association elle-même n’étant ni l’une ni l’autre). Ils peuvent revendiquer jour et nuit qu’ils sont « ‘Ash’ariyy, Shafé’ites, Rifa’iyy », mais aussi sûrement que le soleil se lève dans le ciel, ils sont de la même veine que les insipides Kharijites tout comme leurs ennemis les Wahhabites. L’Imam ash-Shafé’i, l’Imam al-Ash’ari, et l’Imam al-Rifa’i -qu’Allâh soit satisfait d’eux – sont innocents de toutes les personnes qui remuent leurs langues contre les Compagnons du Messager d’Allâh – que les bénédictions et la paix soit sur lui et eux – tandis que le leader des Ahbash, connu sous le nom d’Abd Allah al-Harari est le fier auteur d’un livret dans lequel des milliers de compagnons sont déclarés corrompus. Les Ahbash se distinguent également par l’attaque des Awliya et des Oulémas contemporains d’Ahl as-Sunna en les déclarant apostats à droite et à gauche ».

A la question : « Est-il permis d’apprendre [sa religion] auprès du groupe nommé les Ahbashs, (APBIF, Ahbaches, Habashis, …)? Ils affirment suivre la ‘Aqida Ash’ari (RA), et le madhaab de l’imam Ash-Shafi’i (RA) ».

Le Sheykh Gibril Fouad Haddad a répondu : « Non, il n’est pas permis d’apprendre [sa religion] de ce groupe pseudo-Sunnite. Les Oulémas syriens considèrent que leur fondateur ‘Abd Allâh al-Harari est un déviant qui égare autrui (dall mudill). Parmi ces déviances, il a écrit un livre dans lequel il attaque certains des Sahaba – qu’Allâh soit satisfait d’eux tous -. Lui et son groupe font le takfir et le tadlil de nombreux Oulémas et Awliya du passé et du présent ».

Suite à cette dernière prise de position, le Sheykh Faraz Rabbani a dit : « Je suis entièrement d’accord. Ils sont un groupe qui propage la fitna et la division où qu’ils se trouvent ».

A la question : « Les Habashis (partisans d’Abdullâh al-Habashi) ont déclaré que vous êtes non-Musulman (ndt : kafir). Les Habashis disent qu’ils sont Ash’ari dans la ‘Aqida, Shafé’ite dans le Fiqh et de Tariqa Rifa’i. Je voudrais savoir si vous avez ou non répondu à ces gens, et comment les Sunnites peuvent répondre à ces personnes qui sèment la fitna et élèvent l’étendard du takfir à l’encontre des Musulmans? Cette fitnah est en pleine expansion ».

Le Sheykh Al-Bouti [2] à répondu : « Les Ahbash n’ont pas déclaré mécréant que moi. A ce que je sais, ils l’ont également fait pour d’autres qui sont meilleurs que moi, comme Mutwalli Sha’rawi, Ibn Taymiyya, Sheikh Yusuf al-Qardawi et bien d’autres. Pour ma part, je me contente de supplier Allâh de me protéger de tous les tumultes, qu’ils soient apparents ou cachés, en particulier le tumulte de la mécréance, et de mettre fin à ma vie avec les actes qu’Il aime le plus afin que je Le rencontre alors qu’il est Satisfait de moi ».

 

________________________________________________

Les Ahbash se vantent d’être en partenariat avec l’Université d’Al-Azhar, ce qui est un de leur argument fort pour démontrer qu’ils sont en conformité avec Ahlou s-Sunnah wa-l Jama’a. Ceci pour justifier ensuite le takfir qu’ils font d’innombrables Musulmans.

Ce partenariat a existé un court moment, avant que les savants d’Al-Azhar ne découvrent la réalité sur ce groupe et le takfir abusif qu’ils font des wahhabis et de tous ceux qui ne partagent leur avis selon lequel les wahhabis sont mécréants. En agissant ainsi ils ont rendus mécréants une quantité incroyable de Musulmans, dont de très grands savants comme sheykh Al-Bouti, sheykh al-Qaradawi, sheykh al-Jiffri, sheykh Nazim, sheykh Nuh Keller, sheykh Rajab Dib, etc…

Quant Al-Azhar a constaté les graves dérapages takfiri des Ahbashs, ils ont annulé ce partenariat. Mais cela n’empêche pas les Ahbashs de continuer à parler de ce partenariat, comme si de rien n’était. Par contre, ils ne parlent jamais de l’annulation de ce contrat ni du pourquoi.

Voici la véritable position d’Al-Azhar à propos de Ahbashs, signée par le président de l’université qui prouve que Al-Azhar n’a (plus) rien avoir avec les Ahbashs et n’a jamais partagé leur dérapages, pire il insiste sur le fait de faire attention à leurs dérapages.

 

Ahbash_Azhar

 

 

________________________________________________

Dans la vidéo suivante, intitulée « NI AHBASH, NI WAHHABI », on pourra voir et écouter le grand savant Tunisien, le Muhaddith Sheykh Farid al-Baji al-Maliki du dar al-Hadith de la Zaytuna (Tunisie) évoquer les deux mouvements takfiris que sont les Ahbashs et les Salafis/wahaabis !

La vidéo est sous-titrée en français, il suffit pour cela de les activer dans les options du lecteur.

 

 

 

Notes :

[1] Les Ahbash (ou Habaches) ont créé en France une association nommée APBIF (Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France). Dans le monde anglophone, cette association est plus connue sous le nom AICP.

[2] Fidèle à la Voie du juste milieu et à l’honnêteté qui le caractérise, le sheykh Al-Bouti a dit des Ahbashs qu’ils demeurent cependant un groupe Sunnite (Cf. page 215 de son ouvrage Machourat Ijtima’iyya aux éditions Dar al-Fikr Damas 2001).

A lire également sur le sujet : Les Ahbashs et l’association nommée APBIF

Partage